C’est moins risqué de créer sa boite que d’être employé.

Comme tout le monde j’ai été employé avec des contrats de court terme et en plus très mal payés. 
Et peu importe un bon diplôme car de manière générale les boîtes nous traitent toujours comme des numéros. Notre valeur ajoutée ? Que dalle. J’ai écris un article là dessus : comprendre la création de valeur pour chaque job. 

Ils nous remplacent en 2 secondes parce que notre job est automatisé et du coup le turnover est super élevé. Il y a de plus en plus de freelances dans le monde : d’un côté c’est bien, plus de liberté mais d’un autre côté la paie baisse. Il existe de plus en plus de jobs précaires dans le monde. 

C’est dur de trouver du boulot, dur de le garder et très dur de s’enrichir en tant qu’employé. Bien sûr les premiers employés de start ups s’enrichissent énormément mais c’est une minorité d’employés. 

En plus de cela : notre chef nous laisse-t-il prendre des initiatives ? Non c’est le contraire, il nous assomme de tâches ingrates. Nos collègues ? Les pauvres ils sont comme nous en fait, tristes, et suivent les règles qui maintiennent le troupeau dans un tout petit carré.

En tant qu’employé moi aussi je me suis tapé les transports publics bondés et le fait de devoir être assis devant son ordinateur toute la journée. C’était comme une prison avec des horaires pour la pause et le repas.

C’est plus risqué d’être employé que de créer sa boîte !

J’ai crée ma boîte et je me sens des milliards de fois mieux que quand j’étais employé. 

Pas de transports publics : je reste chez moi lors des embouteillages et je sors quand il n’y a personne. 

Je fais la grasse matinée car personne ne m’attend au bureau furax. 

Je vais au parc durant la semaine quand il n’y a personne. 

Mais au-delà du plaisir de vivre le lifestyle idéal c’est surtout le «plaisir financier» qui rapporte énormèment plus que quand j’étais employé. 

Et c’est moins risqué que d’être employé parce que cela dépend de moi et de personne d’autre. C’est moins risqué de prendre soi-même son avenir financier en main plutôt que de le laisser dans les mains d’une autre personne, d’une entreprise ou d’un gouvernement. 

C’est moins risqué de créer sa boite que d’être employé ! 

Ils veulent nous faire croire l’inverse pour que l’on continue à être des employés esclaves. Réfléchissez la-dessus !

Mon article est également disponible sur Gladiacteur.

Trop vieux, trop jeune, trop noir, trop gay…etc

– «Ahh, les entreprises ne me donnent pas de boulot car je suis trop vieux (vieille)»;

– «Je ne trouve pas de nouveau job car je suis trop jeune, une femme, un noir, un gay, un chinois»;

– «Ils ne m’apellent pas en entretien car je ne parle pas anglais»;

Et beaucoup d’autres excuses pour expliquer le fait que l’opportunité n’apparaît pas.

Conseil : arrêtez de vous culpabiliser, ou pire, de vous excuser. Aucune des explications que vous apportez explique le problème réel : l’offre d’emploi ou une autre opportunité rémunérée de freelancer est liée à la valeur perçue par celui qui paie.

Alors avant de vous résigner s’il vous plaît comprenez ce qui suit :

1. Personne ne va vous DONNER un travail. Les entreprises attendent que vous leur DONNEZ quelque chose et en échange de ce QUELQUE CHOSE elle vous donneront de l’argent (la récompense). Il est donc très important de rechercher ce QUELQUE CHOSE que vous avez et voir si ce quelque chose a de la valeur. Si vous n’avez pas ce quelque chose de valeur je vous la fais simple et direct : créez-le. Monsieur marché n’est pas sentimental, c’est une machine alors adaptez vous car c’est la seule chose qui importe.

2. Recherchez précisément QUI est en train de rechercher ce QUELQUE CHOSE. Beaucoup perdent du temps à battre aux mauvaises portes. Compter 10 jours de recherche pour chaque jour de visite pour offrir votre QUELQUE CHOSE.

3. Sachez combien vaut votre QUELQUE CHOSE. Rappelez-vous c’est une valeur perçue. Une transaction. Vous offrez QUELQUE CHOSE et l’autre partie vous RÉCOMPENSE. Si ce QUELQUE CHOSE est perçu (prix) comme CHER ou au contraire TRÈS PEU CHER alors sa VALEUR (retour sur investissement) disparaît.

Conclusion : Si vous avez QUELQUE CHOSE de VALEUR, il y aura TOUJOURS quelqu’un disposé à payer pour cela.

C’est aussi simple que cela.