C’est primordial que nos proches partagent les mêmes objectifs que nous.

Ma femme partage les mêmes objectifs que moi. La majorité des points de ma to do list (la liste de ce que je désire durant ma vie) font aussi partie de la sienne. C’est essentiel d’être aligné dans la direction que nous souhaitons. 

Pourtant la majorité des gens ne définit même pas une liste de choses à faire dans leur vie et c’est très triste. 

La réalisation de nos désirs est une science : cela demande de se connaître soi-même et d’être honnête avec soi-même pour sentir réellement ce qui fait sens dans nos vies. 

Il faut déjà avoir défini cela avant de connaître ceux qui nous serons proches.

Cet article est très important pour moi car c’est un sujet de premier plan dans ma vie. 

Le vent ne soufflera jamais dans le bon sens pour celui qui n’a pas choisi sa destination.

Avoir les mêmes objectifs que ses proches est essentiel.

Ne confondez pas Individualité et Égoïsme. Partie 2.

Cet article s’inscrit dans la continuation de l’article sur les différences entre individualité et égoisme dont voici le lien de la partie 1 ici : Ne confondez pas Individualité et Égoïsme.

Qui ne pense pas par soi-même et ne questionne pas ce qui lui est présenté devient facilement manipulable. Pourtant, suivre les autres est un comportement que la majorité adopte : comme être employé et non employeur, aller au bureau tous les jours, gagner peu d’argent, investir dans les mêmes choses que ses voisins…etc. Ce mode de vie est répété par la majorité des gens. Être manipulé veut dire copier ce mode de vie là et ne pas réaliser son potentiel et la poursuite de ses rêves que l’entrepreneuriat permet.

C’est vrai : de la quête de sens et de réalisations naît l’entrepreneuriat. C’est un virage à 180 degrés et une révolution de nos vies pour celui qui reconnaît cela. Entreprendre c’est merveilleux : c’est une science à la fois psychologique (se comprendre soi-même, analyser ses désirs, questionner sa vision…etc.), sociale (interagir avec ses équipes, montrer l’exemple, être un leader…etc), économique (plannifier, inventer, analyser…etc.), technologique, philosophique, spirituelle et qui touche en fait à tous les domaines de nos vies.

Dans nos sociétés dans le monde entier pourtant la propagande collectiviste règne pour confondre les esprits de la masse en mystifiant ce qu’est entreprendre. Celui qui entreprend comprend qu’individualité ne veut pas dire égoisme et qu’entreprendre est la plus grande des réalisations de nos vies. Pourquoi ? Vivre de sa passion et atteindre des objectifs (voir ma to do list – liste de choses à faire durant ma vie) que nous nous sommes nous-mêmes fixés et que personne d’autre ne fixe pour nous est profondément libérateur. Ce processus apporte une satisfaction immense.

L’égoisme en fait c’est de faire comme les autres, comme le statu quo, comme le dicte le bon sens et sans se défier pour réaliser nos propres désirs. L’égoisme c’est de rester assis en étant habitué à une routine triste et grise. Alors allez y à fond et révolutionnez enfin vos vies et envoyez balader le bon sens !

L’individualité veut dire suivre ce qui nous touche profondément, ce qui possède une force immense pour nous faire bouger.

L’individualité c’est comprendre que les trucs les plus cools ne sont pas raisonnables et pourquoi « être raisonnable » ne veut en fait rien dire pour un individu.

To do list – Liste de choses à faire durant ma vie

Voici ma liste de choses à faire durant ma vie.

L’important c’est la qualité et non la quantité.

Image result for choses a faire avant de mourir

Je vais l’actualiser peu à peu. Écrire cela est important pour la motivation et la créativité.

Avoir une villa à la plage au Brésil avec piscine, jacuzzi, salle de sport et tout le luxe du monde.

Trouver la femme de ma vie et me marier avec elle.

Avoir un/ des enfants.

Obtenir la ceinture noire de jiu jitsu brésilien.

Maîtriser le zazen (la méditation boudhiste du zen soto).

Vivre dans un temple boudhiste zen soto.

Acheter des jetski.

Piloter un avion.

Piloter un hélicoptère.

Acheter une Porsche Spyder 550.

Acheter un hydravion.

Acheter un voilier.

Faire un tour du monde en voilier.

Créer mon entreprise.

Avoir mon entreprise dans différents pays.

Avoir 100 franchisés du Buffet Mister Feijoada.

Construire un portefeuille immobilier de 100 millions.

Investir dans plus de 50 Start Up dans le monde entier.

Visiter l’Australie, l’Espagne, l’Angleterre, l’Italie, la Grèce, la Pologne, la Corée du Sud, Singapour, la Polynésie, l’Argentine, le Péru, Dubai, le Chili, les USA, le Canada, le Pôle Nord, les Caraibes, le Sénégal, le Maroc, l’Egypte, la Russie, le Japon, la Thailande.

Pilote privé d’avion & Business

Je vais continuer de parler transfert de compétences. Voici le lien de mes précédents articles sur 

Musique et Business – Partie 1. 

Musique et Business – Partie 2 

Méditation et Business 

Sport & Business – Partie 1

Sport & Business – Partie 2

La diversité des expériences et des habiletés est ce qui compose les journées de l’entrepreneur d’oú l’importance du transfert de compétences et d’avoir des habiletés dans différents domaines !

On jongle en effet avec différentes équipes, différents savoirs, différents produits et services, différents objectifs, différentes habiletés, différents langages techniques et différents styles de raisonnement.

Le serial entrepreneur jongle aussi avec différentes entreprises et l’entrepreneur international avec différents pays, différentes cultures d’entreprises, différentes langues et différentes façons de voir et d’apporter des solutions.

On jongle avec tellement de choses différentes en tant qu’entrepreneur !

En fait le transfert de compétences permet d’entraîner à jongler !

On est obligé à apprendre de différents domaines du fait de devoir élargir notre champ de vision pour anticiper l’évolution de notre entreprise.

Apprendre diverses choses dans des secteurs qui à première vue n’ont rien à voir l’un avec l’autre n’est pas habituel pour la majorité habituée à un mode de pensée unique.
Et c’est ce qui fait la force d’un entrepreneur qui visualise très bien les différentes facettes d’une entreprise.

Pour piloter un avion on apprend peu à peu avec la répétition.

Il y a tellement de choses à mémoriser que c’est seulement la pratique de la répétition qui permet d’automatiser toutes les tâches de la check list.

Il faut sentir comment réagit l’avion et faire unité avec lui.

La gestion des émotions est primordiale et il ne faut pas perdre la tête lors des entrainements de panne moteur et de mal fonctionnement des instruments de bord tout comme il ne faut pas perdre la tête devant les nombreux choix à faire chaque jour comme chef d’entreprise.

pilote1503934_10152375288493172_985181008713730578_n

Depuis 2011 j’habite à São Paulo oú j’ai commencé à cette époque mes heures de vol à l’Aéroclube. Je ne suis pas pilote commercial mais pilote privé comme un hobby.

J’ai voulu apprendre à piloter pour la liberté et le plaisir que cela procure.

Vivre l’aventure d’avoir la tête dans les nuages est super stimulant et excitant.

Ce qui m’a charmé dans l’entrepreneuriat est la même chose que ce qui m’a charmé dans le pilotage d’avion : le fait d’être le maître à bord, le commandant, celui qui prend 100% des décisions.

Le commandant vous souhaite à tous un bon vol.