Je montre qu’il y a plus d’esclavage aujourd’hui qu’avant !

Les esclavagistes devaient acheter cher des esclaves, les faire venir, les soigner, les loger, les nourrir, les habiller.

Tout cela avait un coût.

Aujourd’hui ce sont les esclaves modernes qui doivent payer eux-mêmes leur transport, leur nourriture, leur maison et etc.

Et c’est moins cher pour les esclavagistes !

Les coûts pour l’esclavagiste sont mutualisés via les impôts ce qui fait que l’esclave lui même paie pour son propre esclavage.

Ils ne sont même plus obligés de payer toute la vie comme auparavant.

Et les esclaves continuent aujourdhui de travailler pour les esclavagistes même s’ils ont la «liberté» de choisir la plantation.

Les intermédiaires divers ont augmenté et prennent leur pourcentage aussi en impôts sur la consommation, impôt foncier etc + la dette gouvernementale sur d’innombrables générations.

Et l’esclavagiste dépense moins de sa poche.

L’éducation nationale et les merdias corrompus vendent les mauvaises luttes et les gens sont à genoux devant les mauvaises croix.

La vraie liberté c’est de changer de classe sociale car nous sommes tous des esclaves et le fruit de notre travail est capté par d’autres. Nous devons gagner 10 pour en toucher 1.

Pas seulement la TVA ni l’impôt ni le crédit mais aussi l’inflation et les prélévements cachés indirects. Ne vivez pas dans un monde utopiste car la réalité est sombre.

Le corporatisme de plus haut niveau se monopolise et vise à vérouiller le marché. C’est créer un système fasciste oú l’employé doit se considérer comme privilégié. Et s’il rate son objectif de mission c’est un désonheur triste et honteux pour sa famille.

Photo ci-dessous entrée d’un goulag, camp de concentration soviétique avec inscription : «travail en URSS c’est une question d’honneur, de gloire, d’orgueil et d’héroisme.»

L’esclavagisme n’a pas disparu. Les grandes fortunes n’ont pas intérêt à le voir disparaître.

Comment définir l’esclavagisme ? Voici une bonne question pour chacun de nous.

L’économie a besoin d’esclaves ?
Nous sommes passé d’un esclavage ethnique à un esclavage généralisé.

Définition de s’émanciper : se libérer d’un état de dépendance.

Cherchant dans le Larousse, je vois que s’émanciper est défini comme : se libérer d’un état de dépendance.

image

Il est aussi mentionné que s’émanciper c’est aussi s’affranchir des contraintes.

Voici un article pour mettre votre entreprise en mode autopilote.

C’est vrai : créer sa boîte c’est cette volonté de se libérer de ce qui nous rend malheureux pour ne plus rester comme dans cette triste image :

image

Cela va nous amener par la suite à chercher constamment à s’améliorer et à se dépasser.

image

Pour atteindre nos objectifs il sera obligatoire, de gré ou de force de se surpasser c’est à dire de maîtriser de nouvelles habilités.

S’affranchir des contraintes veut dire créer un nouvel environnement qui nous stimule et nous excite ou autrement dit visualiser de nouveaux horizons.
Il y a de nouvelles contraintes que nous voyons comme des défis sains et positifs ou comme des challenges que l’on ressent comme agréables à vivre pour notre progrès.

Se libérer d’un état de dépendance c’est sortir de la routine et innover, c’est se challenger soi-même pour aller plus loin que sa zone de confort.

C’est connaître durant quelques années des expériences que la majorité ne souhaite pas connaître pour pouvoir passer le reste de sa vie comme la majorité ne pourra jamais connaître !