Histoire du pouvoir sur 15 siècles par Olavo de Carvalho.

Après le démantèlement de l’Empire, les églises réparties sur tout le territoire sont devenues les substituts de l’administration romaine dispersée. Dans la confusion générale, alors que les formes d’une ère nouvelle étaient à peine visibles parmi les brumes du provisoire, les prêtres sont devenus notaires, auditeurs et maires.

Les graines de la future aristocratie européenne ont germé sur le champ de bataille, dans la lutte contre l’envahisseur barbare. Dans chaque village et paroisse, les chefs de communauté qui se sont démarqués dans l’effort de défense ont été récompensés par le peuple avec des terres, des animaux et des pièces de monnaie, par l’Église avec des titres de noblesse et l’onction légitime de leur autorité.

Ils devinrent de grands fermiers, des comtes, des ducs, des princes et des rois.

La propriété agraire n’a jamais été le fondement ou l’origine, mais le fruit de sa puissance, de son pouvoir militaire.

Le pouvoir d’une caste féroce et hautaine, enrichie par l’épée et non par la charrue. Une caste veillant à ne pas se mélanger aux autres, et de ne pas se consacrer à la culture de l’intelligence, bonne uniquement pour les prêtres et les femmes, ni aux travaux de la terre confiés aux serfs, pas même les affaires qui sont l’occupation des bourgeois et des juifs.

Pendant plus d’un millénaire, cette caste dirigea l’Europe par la force des armes, soutenu par le trépied de :

1) la légitimation ecclésiastique et culturelle,

2) l’obéissance populaire traduite en travail et en impôts,

3) le soutien financier obtenu ou extorqué aux marchands et aux banquiers en temps de crise et de guerre.

Son essor culmine et son déclin commence avec la fondation des monarchies absolutistes et l’avènement de l’État Nation.

Elle culmine parce que ces nouvelles formations incarnent le pouvoir de la caste guerrière à l’état pur, source d’elle-même par délégation directe de Dieu, sans intermédiation du sacerdoce, réduit à la condition subalterne de complice forcé et récalcitrant.

Mais c’est déjà le début du déclin, car le monarque absolu, issu de l’aristocratie, s’en démarque et doit chercher contre elle – et contre l’Église – le soutien du Tiers État, qui finit par devenir une force politique indépendante, capable d’intimider ensemble le roi, le clergé et la noblesse.

Si le système médiéval avait duré dix siècles, l’absolutisme n’en a pas duré plus de trois.

Le règne de la bourgeoisie libérale durera encore moins.

Un siècle de liberté économique et politique suffit à rendre certains capitalistes si formidablement riches qu’ils ne veulent plus se soumettre aux caprices du marché qui les a enrichis.

Ils veulent le contrôler, et les instruments pour cela sont au nombre de trois:

1) le domaine de l’État pour l’implantation des politiques étatistes nécessaires à l’éternisation de l’oligopole;

2) stimuler les mouvements socialistes et communistes qui favorisent invariablement la croissance du pouvoir étatique;

3) la régimentation d’une armée d’intellectuels qui préparent l’opinion publique pour dire adieu aux libertés bourgeoises et les faire entrer joyeusement dans un monde de répression omniprésente et obsessionnelle (s’étendant jusqu’aux derniers détails de la vie privée et du langage courant), et en plus présentée comme un paradis ornée à la fois de l’abondance du capitalisme et de la «justice sociale» du communisme.

Dans ce nouveau monde, la liberté économique indispensable au fonctionnement du système est préservée dans la stricte mesure nécessaire pour lui permettre de subventionner l’extinction de la liberté dans les domaines politique, social, moral, éducatif, culturel et religieux.

Avec cela, les mégacapitalistes changent la base même de leur pouvoir.

Il ne repose plus sur la richesse en tant que telle, mais sur le contrôle du processus politico-social.

Un contrôle qui, les libérant d’une exposition aventureuse aux fluctuations du marché, en fait une puissance dynastique durable, une néo-aristocratie capable de traverser les variations de fortune et la succession des générations, abritée dans le fief de l’État et des organisations internationales.

Ce ne sont plus des mégacapitalistes: ce sont des métacapitalistes – la classe qui a transcendé le capitalisme et l’a transformé en le seul socialisme qui ait jamais existé ou qui existera: le socialisme des grands maîtres et des ingénieurs sociaux à leur service.

Cette nouvelle aristocratie n’est pas née, comme la précédente, d’un héroïsme militaire récompensé par le peuple et béni par l’Église.

Il est né d’une prévoyance machiavélique fondée sur l’intérêt personnel et, à travers un faux clergé d’intellectuels subventionnés, se bénit.

Il reste à voir quel genre de société cette aristocratie auto-inventée peut créer – et combien de temps une structure si manifestement basée sur le mensonge peut durer.

5 idées de start-ups en 2019-2020

De nombreux facteurs doivent être pris en compte pour créer une start up, mais il y a des príncipes de base à suivre.

Lorsque vous construisez une maison, la longévité du bâtiment dépend fortement de la qualité de ses fondations.

En affaires, la base est la viabilité de votre entreprise à long terme.

J’ai rassemblé 5 idées de start-ups pour 2019.

Et la question principale c’est « Qu’est-ce qui rend une idée viable? »

Votre entreprise sera en vie tant que vos biens ou services restent demandés.

Cela signifie que les gens ont besoin de vos produits (ou services) pour résoudre leurs problèmes et que votre entreprise est un fournisseur décent.

Ainsi l’idée viable répond aux trois exigences:

1) Être une solution pertinente au problème existant;

2) Avoir des avantages concurrentiels par rapport aux autres entreprises;

3) Pouvoir croître pour avancer.

En parlant de start-ups, vous pouvez lancer un énième blog, un studio de plus de graphisme ou une autre agence de marketing. MAIS votre «produit» sera-t-il pertinent, opportun et suffisamment unique pour survivre dans un environnement extrèmement concurrentiel ?

Si vous voulez vraiment vous démarquer, mieux vaut se placer sur un marché émergent avec moins de concurrence et plus de clients qui cherchent désespérément la bonne solution.

J’ai compilé 5 idées de start-ups en 2019, alors dépêchez-vous de jeter un coup d’œil avant que ces niches ne soient également inondées.

1) Cours et autres formations en ligne.

L’idée de gagner de l’argent en éduquant les autres est très ancienne et n’a rien de particulièrement innovant.

Existe-t-il des niches moins compétitives ? Oui si vous faites partie des 5% qui enseignent aux gens quelque chose d’innovant ou de concurrentiel.

Selon les recherches de LinkedIn, les compétences les plus pertinentes (et donc les plus compétitives) sont le cloud, l’intelligence artificielle et le traitement de données. Mais il y a plein d’autres domaines.

Si vous êtes un expert dans ces domaines ou dans d’autres domaines pertinents, vous pouvez créer votre propre cours en ligne qui aidera les personnes à maîtriser des compétences spécifiques.

Il est important de fournir du matériel sous un angle différent de celui des autres fournisseurs, car vous devez avoir certains avantages par rapport à vos concurrents.

L’autre cas gagnant est celui où vous enseignez aux gens les innovations.

Pour cela, vous devez rechercher et vous assurer qu’il n’y a pas de cours en ligne sur le sujet ou que tous les cours existants sont incomplets.

La meilleure partie de cette idée est que vous n’avez même pas besoin de posséder les compétences requises pour enseigner les innovations. Il est possible de faire appel à des spécialistes et d’être uniquement distributeur du cours.

2) Plateforme de données client (CDP)

2018 a été une année de plateformes de données clients. Le CDP Institute enregistre une croissance de 60% par rapport à l’année précédente et de 15,4% de financement des fournisseurs de plus qu’en 2017. En 2019, le marché va se stabiliser et ses taux de croissance vont progressivement chuter d’ici 10 ans, mais sa valeur devrait augmenter de 903,7 M $ en 2018 à 3,2 G $ en 2023.

Mais en quoi consiste exactement une plate-forme de données client et pourquoi vous pouvez l’utiliser comme une idée pour votre startup ?

Une plate-forme de données client (CDP) est un outil marketing permettant de récupérer des informations personnellement identifiables auprès des clients. À l’aide d’un CDP, les spécialistes du marketing créent une base de données clients unifiée et appliquent les données collectées à leurs campagnes marketing.

Un CDP est un excellent concept pour votre nouvelle entreprise car il est extrêmement populaire parmi les investisseurs. En 2018, une start-up nommée Lytics a reçu 14 M $ de Two Sigma Ventures, tandis qu’une autre société, Simon Data, a levé 20 M $ avec le soutien de Polaris Partners.

Les jeunes CDP ont tendance à intégrer les technologies de tendance à leurs outils marketing, tout comme Amperity, en utilisant l’IA et l’apprentissage automatique pour personnaliser l’expérience client. Cela renforce encore plus leur attractivité pour les investisseurs.

Les CDP existent depuis de nombreuses années, avec une bascule entre les données de tierce partie et de tierce partie, principalement parce que les utilisateurs préfèrent partager les données directement.

3) Développement de jeux AR / VR dans le domaine des casinos.

Les technologies de réalité virtuelle et augmentée commencent seulement à conquérir le marché de masse.

2019 est donc le bon moment pour entrer dans l’industrie en tant que pionnier. Cependant, le développement de jeux vidéo AR / VR haut de gamme implique des budgets énormes et constitue donc un obstacle important à l’entrée.

Comparés à ceux-ci, les jeux de casino en ligne nécessitent moins d’argent, car ils sont par nature plus simples.

La manière dont les machines à sous sont programmées est généralement moins complexe que les jeux vidéo classiques à gros budget, qui nécessitent beaucoup plus de ressources pour répondre aux besoins et aux désirs des joueurs.

Mais méfiez-vous: c’est un domaine réservé à ceux qui ne considérent pas le jeu comme un problème moral.

En plus d’être un divertissement agréable, les machines à sous en ligne sont l’un des jeux de casino les plus addictifs. Ouvrir des jeux de casino en ligne revient à ouvrir un bar. Si vous ne voulez pas contribuer à la dépendance par quelque moyen que ce soit, il est préférable de choisir autre chose.

4) Développeur de chatbot ou “intelligence artificielle”.

On discute des chatbots sur tous les coins du Web, mais le secteur est loin d’être saturé.

Selon une étude de Business Insider, 80% des entreprises adopteront des chatbots d’ici à 2020, mais le nombre d’entreprises qui les utilisent actuellement est beaucoup plus réduit.

La demande pour les chatbots est motivée par la domination des messagers mobiles et leurs avantages considérables par rapport aux applications et aux e-mails, notamment une réponse plus rapide, des CTR plus élevés, etc.

Vous pouvez prendre en charge l’avenir du chatbot et créer de nouvelles solutions logicielles dans ce domaine, bien qu’une telle entreprise ne puisse être rentable qu’à long terme.

Si vous recherchez des retours sur investissements plus rapides, devenez un fournisseur de chatbots pour d’autres entreprises qui ne disposent pas de programmeurs internes pour leur développement.

Plutôt que d’embaucher de nombreux spécialistes pour développer des robots faits à la main, vous pouvez créer un constructeur de chatbot d’IA innovant et l’offrir en tant que solution SaaS.

La plupart d’entre eux disposent d’éditeurs visuels à copiar/coller avec un code prédéfini, ce qui permet de créer un chatbot même pour une personne sans aucune expérience de codage.