CELUI QUI RÊVE EST VIVANT

J’ai passé plusieurs nuits blanches, en étudiant, en pensant, en créant, en stressant, en imaginant, en discutant, en célébrant.

J’ai passé beaucoup de temps avec un cahier dans la main, puis un téléphone portable en réfléchissant, en imaginant des hypothèses pour le jour suivant pouvoir partir à l’action afin de réaliser mes objectifs.

Vue depuis ma varanda ici à São Paulo, Brésil.

Au fur et à mesure que la nuit passe, le bruit des voitures commence à diminuer pour ensuite être remplacé par le gazouillement des oiseaux et puis on perçoit des choses qui sont imperceptibles durant la journée. On sent des choses différentes et puis viennent les premiers rayons du soleil.

L’aurore amène avec elle l’espoir d’un renouveau, une nouvelle chance pour que nos idéaux se concrétisent et que l’on puisse enfin s’arracher de la médiocrité et de la multitude croissante des mécontents.

J’aime beaucoup le silence de l’aurore et ce processus de renaissance qui crée énormément d’idées dans mon cerveau. Notre cerveau est quand même extraordinaire et on dirait que nos neurones ne se fatiguent jamais.

Lorsque nous rêvons, notre focus est dans le futur et dans la construction de notre futur. Mais lorsque le futur ne nous séduit plus nous vivons dans un présent rempli de regrets qui sont comme des morts-vivants qui nous réveillent. Réveillez-vous pour réaliser vos rêves. Qui a arrêté de rêver est déjà mort.

La bonne nouvelle c’est que dans un claquement de doigts les rêves apparaissent. Les rêves arrivent à croître entre les cailloux de notre monde aride, puis arrivent à vaincre l’amertume d’un soleil de plomb et dépasser l’ambiance hostile d’un mauvais entourage toxique. Cette jeune pousse se transforme déjà en un arbre gigantesque où les oiseaux pourront poser, se reposer et profiter de l’ombre de son robuste feuillage.

Ce sont justement ces oiseaux qui emmèneront les graines vers d’autres régions, au-delà du vent, vers d’autres terres, afin de porter l’espoir et la vie là oú la mort mène le jeu.

Je me rappelle encore d’un jour bien noir, durant lequel j’ai pensé que je n’arriverai pas à vaincre la pression. Mais je m’étais trompé car notre capacité de nous rénover est infini.

Je souhaite qu’aujourd’hui soit un jour de grande rénovation pour vos rêves.

Quoi faire dans la journée quand on n’a plus à aller au taf ?

La grasse matinée tous les jours, aller au parc et au cinéma quand il n’y a personne, aller au shopping quand il n’y a personne, prendre des billets d’avion moins chers en basse saison, réserver des spas et chambres d’hotel moins chers car on a un grand choix de dates, glandouiller à la piscine du club, lire des livres sur la chaise longue ou un hamac devant une plage brésilienne (j’habite au Brésil depuis 2011), écouter de la musique ou une podcast en rêvassant, faire du karting, du buggy, de la voile, jouer de la musique, apprendre dans différents domaines (je fais mon brevet de pilote d’avion privé et j’ai des entreprises dans d’autres secteurs que ceux de mes études scolaires cf les habiletés et compétences que vous devez apprendre en dehors de votre diplôme). La formation à vie est quelque chose de fondamentale. 
Je me la coule douce et je n’ai plus aucune routine matinale à la San Francisco comme je le faisais quand j’étais étudiant (réveil à 5h du mat pour aller méditer au dojo zen soto voir mon article Méditation & Business). Le plus sympa c’est le lundi et mardi le fait de savourer la grasse matinée et le petit dej au lit quand les autres bossent car cela nous fait réfléchir sur les choix que nous avons pris 🤔.

Développons là-dessus : la majorité par manque de connaissance (voir mon article connaissez vous l’esclavage moderne et mon article la soif de connaissances) et par manque de courage reste esclave moderne et refuse de s’interdir la prostitution temporelle. C’est un choix de se dire à soi-même : c’est terminé je ne veux vivre plus aucun jour comme esclave ! Moi j’ai opté pour être individualiste (une nécessité vitale et libératrice) et m’interroger sur les illusions du collectivisme sans aucune morale qui maintient la majorité dans un tout petit carré : résistez et envoyez balader le bon sens !

Quand on n’a plus à aller au taf on a beaucoup plus de trucs à faire ! J’ai des objectifs à atteindre (voir ma To Do List). Ces objectifs sont définis en commun accord avec ma femme. On a des objectifs de voyages, des objectifs pro, des objectifs perso, des objectifs journaliers. 

Dans la journée quand on n’a plus à aller au taf on peut aller à la piscine, à la plage et avoir une réunion pour taffer dans le restaurant d’un hotel chic face à un paysage extraordinaire. On peut écrire des mails sur son smartphone, écrire des articles sur son blog, envoyer des contrats via Google Docs sur son portable, avoir Skype, Slack, Whatsapp etc pour parler avec ses clients, ses employés, ses fournisseurs. Puis plus important on peut éteindre son portable et faire ce qui bon nous semble de notre temps.

Faire ce qui bon nous semble !

Méditation et Business

Voici un article sur la méditation (celle que je pratique est zazen du boudhisme zen soto) et son influence sur mes principes et actions dans le monde des affaires.

image

Apprendre à méditer faisait partie de ma « to do list » (voir mon article ici To Do List).

J’ai fait différentes retraites et j’ai aussi vécu dans un temple zen boudhiste soto.
J’ai connu la méditation via des livres d’arts martiaux car je suis ceinture noire de Jiu Jitsu Brésilien et j’ai pratiqué régulièrement au Dojo Zen de Paris et dans différents lieux ou j’habitais.
Ici au Brésil oú je vis depuis 2011, il y a des temples superbes au milieu de dizaines de cascades dans des parcs écologiques !

Dans le Business l’innovation est essentielle.
Il faut avoir un esprit neuf, discipliné et bien éveillé et la méditation permet de développer l’observation et la concentration simultanéement; ce qui sollicite différentes zones du cerveau.
J’ai expliqué la différence entre l’observation et la concentration dans un article sur la Musique et le Business (voici le lien ici : Musique et Business).

La méditation multiplie l’ouverture d’esprit et la liberté de penser et voir ses businesses depuis des perspectives différentes.

La méditation demande de questionner et repenser quels sont nos rêves et nos désirs. 

Nous pouvons donner de nouvelles directions, de nouveaux élans à nos businesses. 

En même temps cela nous ramène à la simplicité qui est la clé du management.

image

La méditation demande de la discipline bien sûr.
Mais ce n’est pas rigide, c’est vivant et toujours neuf, toujours frais comme chaque nouvelle respiration de notre vie.
« On ne dompte pas la conscience de l’homme » disait Victor Hugo.
Notre conscience est infinie mais comment pouvons nous expliquer ce sentiment avec des categories ?
La méditation permet de ressentir ce sentiment de plénitude.
Nous devons garder en nous cette sensation merveilleuse de courir après nos rêves sans être bloqué par les obstacles.
La méditation joue sur notre système nerveux et sur notre inconscient.

Naturellement, automatiquement et inconsciemment de part la méditation nous devenons plus calme et surtout plus attentif à nos émotions et à nos pensées.
Apprendre à gérer ses émotions est primordial pour un entrepreneur.
Nous observons les pensées aller et venir, comme des nuages passant. Revenons à l’essentiel. 
Laissons les pensées s’évanouir sur l’expiration.

La posture de la méditation est un equilibre et l’important c’est de toujours ramener son attention sur sa respiration et sur sa posture.
Ici et maintenant est le point clé.
Bonne méditation à vous !