D’une individualité à un groupe uni. Comment on fait ?

Tout seul oui vous pouvez être un excellent professionnel. 

Mais en compagnie des autres il est possible de grandir sérieusement et de gagner de nouveaux horizons.

Par conséquent, le leadership est un des outils clés.

Qu’est-ce qu’un leader ?

C’est être capable de faire qu’un groupe hétérogène de personnes ait un but commun, se transformant en une équipe unie.

Mais comment faire cela sans détruire l’individualité de chaque membre de l’équipe?

Cela est possible uniquement si vous construisez un système dans lequel règnera la clarté : où il est clair que chaque membre réalise aussi ses objectifs personnels.

Quand les rêves personnels sont écartés au nom de la collectivité, c’est de la manipulation, autrement dit du communisme ou du vol.

Dans un système prospère l’individu est la pièce la plus importante. Tout part de lui, de ses projets et de ses initiatives. La construction d’une collectivité saine doit être faite à partir des aspirations de chaque individu.

Lorsque la communauté est placée au détriment des rêves individuels (c’est à dire sans encourager la poursuite des rêves personnels), le manque d’encouragement de chacun des membres entraînera le déclin du groupe. Ou si le groupe existe encore, cela ne sera que des membres-pions en faveur des promesses et des intérêts des tiers qui seront au sommet de la pyramide bénéficiant du sacrifice des masses.

Voulez-vous créer une entreprise/un projet prometteur ? Créez un système qui va dans le sens des rêves individuels de chacun des membres. Ainsi, la communauté bénéficiera de l’individualité.

La meilleure façon de penser aux résultats de votre projet, de votre entreprise c’est de penser aux résultats de vos employés.

Paradoxe ? Non, pure logique.

Lisez le journal de bord d’un entrepreneur.

Quoi faire dans la journée quand on n’a plus à aller au taf ?

La grasse matinée tous les jours, aller au parc et au cinéma quand il n’y a personne, aller au shopping quand il n’y a personne, prendre des billets d’avion moins chers en basse saison, réserver des spas et chambres d’hotel moins chers car on a un grand choix de dates, glandouiller à la piscine du club, lire des livres sur la chaise longue ou un hamac devant une plage brésilienne (j’habite au Brésil depuis 2011), écouter de la musique ou une podcast en rêvassant, faire du karting, du buggy, de la voile, jouer de la musique, apprendre dans différents domaines (je fais mon brevet de pilote d’avion privé et j’ai des entreprises dans d’autres secteurs que ceux de mes études scolaires cf les habiletés et compétences que vous devez apprendre en dehors de votre diplôme). La formation à vie est quelque chose de fondamentale. 
Je me la coule douce et je n’ai plus aucune routine matinale à la San Francisco comme je le faisais quand j’étais étudiant (réveil à 5h du mat pour aller méditer au dojo zen soto voir mon article Méditation & Business). Le plus sympa c’est le lundi et mardi le fait de savourer la grasse matinée et le petit dej au lit quand les autres bossent car cela nous fait réfléchir sur les choix que nous avons pris 🤔.

Développons là-dessus : la majorité par manque de connaissance (voir mon article connaissez vous l’esclavage moderne et mon article la soif de connaissances) et par manque de courage reste esclave moderne et refuse de s’interdir la prostitution temporelle. C’est un choix de se dire à soi-même : c’est terminé je ne veux vivre plus aucun jour comme esclave ! Moi j’ai opté pour être individualiste (une nécessité vitale et libératrice) et m’interroger sur les illusions du collectivisme sans aucune morale qui maintient la majorité dans un tout petit carré : résistez et envoyez balader le bon sens !

Quand on n’a plus à aller au taf on a beaucoup plus de trucs à faire ! J’ai des objectifs à atteindre (voir ma To Do List). Ces objectifs sont définis en commun accord avec ma femme. On a des objectifs de voyages, des objectifs pro, des objectifs perso, des objectifs journaliers. 

Dans la journée quand on n’a plus à aller au taf on peut aller à la piscine, à la plage et avoir une réunion pour taffer dans le restaurant d’un hotel chic face à un paysage extraordinaire. On peut écrire des mails sur son smartphone, écrire des articles sur son blog, envoyer des contrats via Google Docs sur son portable, avoir Skype, Slack, Whatsapp etc pour parler avec ses clients, ses employés, ses fournisseurs. Puis plus important on peut éteindre son portable et faire ce qui bon nous semble de notre temps.

Faire ce qui bon nous semble !

La nécessité vitale et libératrice d’être individualiste.

Ce que je vais écrire ci dessous est simple mais pourtant peu suivi à cause du lavage de cerveau produit par la dominance de l’idéologie collectiviste dans nos sociétés.

Vous n’êtes pas égal à quelqu’un d’autre. Vous êtes unique et votre individualité c’est la caractéristique qui vous rend tel que vous ne puissiez être confondu avec un autre être.

Chacun a ses particularités, ses envies propres, ses qualités, ses rêves, ses désirs. Vous devez les découvrir en vous questionnant et en testant ce qui vous plaît.

L’accomplissement de soi c’est penser et se penser. Vous êtes libres de créer ce que vous voulez alors n’acceptez pas d’être catégorisé et considéré comme un de plus dans la multitude qui prône le collectivisme. Préservez votre individualité et votre identité.

Cultivez vos rêves et travaillez pour eux. Cela demande de la vision et du courage. Sortez de l’anonymat en croyant en vos talents et en vous démarquant du lot. Ne travaillez pas pour réaliser les rêves de quelqu’un d’autre que vous même.

Les habiletés que vous devez apprendre en dehors du diplôme

De quoi dépendra votre succès ?

Développez votre communication, sortez de l’obscurité, montrez vous, vendez vous, positionnez votre marque personnelle et la marque de votre entreprise, questionnez vos valeurs et vos services, apprenez les nouvelles technologies, les nouvelles tendances, suivez ceux qui sont au top, parlez au moins anglais, gérez bien votre argent, développez vos compétences de leader, montrez l’exemple, aidez les autres, apprenez à évaluer et gérer les risques, questionnez et envoyez balader le bon sens commun, travaillez pour réaliser vos rêves au lieu de travailler pour seulement payer les factures, libérez vous de la dépendance à la consommation, donnez du sens à vos actions en ayant des objectifs et en mettant du coeur à l’ouvrage, développez vos capacités de raisonnement, ayez le contrôle de vos émotions, ne laissez pas les autres définir qui vous êtes et ce dont vous êtes capables, soyez toujours humble pour apprendre, assumez votre protagonisme c’est à dire reconnaissez que le maître à bord c’est vous, rejetez le négativisme et l’attitude de victimisation, cultivez l’envie de victoires et de conquêtes, apprenez de vos frustrations pour créer des solutions en termes de services ou de produits, domptez votre stress, prenez soin de votre corps, assumez votre responsabilité sans culpabiliser les autres, soyez quelqu’un de confiance, pensez grand et commencez petit, refusez de vous contenter de la moyenne médiocre, ne dépendez ni du gouvernement ni de tiers, sélectionnez bien ceux qui vous entourent, souhaitez être le meilleur dans tout ce que vous réalisez, ne soyez pas un lâche devant la peur de l’inconnu… Etc.

Cela s’apprend et aucun diplôme n’atteste de ces habiletés. Ce sont ces habiletés qui feront de vous quelqu’un qui sortira de la multitude pour ne plus JAMAIS être un numéro de plus dans la masse.

Individualité versus bon sens commun

Dans cette podcast j’évoque la nécessité d’envoyer balader le bon sens et de renforcer votre individualité, votre différentiel en tant qu’entrepreneur.

Le sens commun bloque la créativité et maintient en cage la majorité dans un tout petit espace.
Suivez les pensées d’un entrepreneur et investisseur de succès !

Ne cherchez pas un job car votre vie mérite plus que cela !

Autour de la vingtaine, durant mes études universitaires j’entendais mes parents me dire de chercher un job et ils ont augmenté la pression jusqu’à la fin de mes études.

Au final je n’ai jamais décroché de CDI !

Á la fin de mes études je travaillais à réaliser un de mes rêves : la création d’un hotel écoluxe au Brésil. Ce projet ne s’est pas encore réalisé mais j’ai à l’époque crée Ko Gyo Holdings qui est un Fonds d’Investissement spécialisé sur les pays émergeants.

Je savais déjà à l’époque que dans la vie il y a des trucs plus intéressants à faire que de chercher un job ! Voici des articles intéressants ici : L’école n’enseigne pas la création de richesse. et L’entrepreneuriat n’est pas inné mais ACQUIS !

Il n’est pas possible d’aimer 100% d’une entreprise qui n’est pas la votre. Pas question pour moi d’être un pion, un numéro en plus, remplaçable, jetable. Je ne trouvais pas ma place dans les entreprises qui m’accordaient une interview. Cette quête de sens m’a fait connaître l’entrepreneuriat qui permet de réaliser nos rêves en même temps que je définissais mes priorités, mes désirs, mes envies, mes projets de vie. L’entrepreneuriat c’est tout cela.

Il est important d’apprendre à gagner de l’argent pour faire ce que vous voulez de votre vie. Comme je l’ai déjà dit Il n’y a pas de libertés sans $.

Notre vie est courte et les riches dépensent leur argent pour avoir du temps pour soi alors que les pauvres dépensent leur temps pour obtenir de l’argent : Acheter du temps et non vendre son temps.

Valorisez votre temps ! Le temps passe et ne revient pas !

Vous n’avez pas besoin d’un job mais vous avez besoin d’argent alors apprenez comment créer des businesses ! L’entrepreneuriat s’apprend. Gagner de l’argent s’apprend et c’est l’inverse d’une loterie, c’est une science ! C’est précis et il suffit de suivre mon journal de bord : Ebook “Les 10 règles d’or secrètes du succès.”

Quel est votre projet ?

Quel est votre projet ? Définissez le ! Vous ne l’avez pas encore défini ? Définissez le ! Étudier sans projet c’est comme diriger une voiture sans savoir oú aller.  Étudier c’est un moyen et non une fin en soi. Controlez votre vie !

La plus grande source d’énergie et d’inspiration pour votre quotidien c’est la vision que vous avez de votre futur. Beaucoup de personnes pensent le contraire c’est à dire ils croient que c’est dans le présent que nous trouvons l’inspiration pour construire le futur. Je m’explique : quand nous avons des rêves, des désirs, et que nous savons où nous voulons être, qui nous voulons être et ce que nous voulons avoir dans le futur alors nous devenons amoureux de cette vision du futur. Cette vision nous donne la force et l’inspiration nécessaire pour surmonter les difficultés qui laissent K.O beaucoup de gens tous les jours.

Sans cette vision du futur qui met en perspective le présent apparaît l’ennui, la frustration et l’incompréhension de ce présent vide de sens. Quand je pense à cela je comprend mieux la vie de la majorité qui se traîne le lundi en reprenant le boulot. C’est une vie de souffrance, de frustration, de non réalisation.

Je ne désire ce malheur pour personne…

Quelques réflexions en ayant obtenu le succès

​Quand vous présentez votre idée ils rigolent. Le jour oú vous vous lancez ils critiquent. En voyant votre succès ils se demandent : «Comment est ce possible ?» Ils essaient de vous imiter et s’ils échouent ils diront que vous avez été chanceux. Quelques uns vous admirent et d’autres vous jalousent. Quelques uns voudront apprendre de vos expériences et d’autres diront que vous êtes un bourgeois.

Quand vous serez sur le podium, une fois le succès obtenu vous arriverez à ces conclusions :  cela vaut la peine de ne pas suivre le «bon sens».

La société est hypocrite. Ceux qui disent que vous êtes un bourgeois sont jaloux et ils aimeraient plus que tout être à votre place.

Cela vaut la peine d’aider qui veut réellement être aidé. Une seule personne remplace tous les ingrats.

Partager apporte plein de bénéfices et cela ne vaut pas la peine de vivre en fonction de ce que les autres pensent de vous.

Simplifiez vous la vie !

jose-ricardo-de-souza-1-foto03.jpg

La simplicité est la clé du management.

Ne confondez pas Individualité et Égoïsme. Partie 2.

Cet article s’inscrit dans la continuation de l’article sur les différences entre individualité et égoisme dont voici le lien de la partie 1 ici : Ne confondez pas Individualité et Égoïsme.

Qui ne pense pas par soi-même et ne questionne pas ce qui lui est présenté devient facilement manipulable. Pourtant, suivre les autres est un comportement que la majorité adopte : comme être employé et non employeur, aller au bureau tous les jours, gagner peu d’argent, investir dans les mêmes choses que ses voisins…etc. Ce mode de vie est répété par la majorité des gens. Être manipulé veut dire copier ce mode de vie là et ne pas réaliser son potentiel et la poursuite de ses rêves que l’entrepreneuriat permet.

C’est vrai : de la quête de sens et de réalisations naît l’entrepreneuriat. C’est un virage à 180 degrés et une révolution de nos vies pour celui qui reconnaît cela. Entreprendre c’est merveilleux : c’est une science à la fois psychologique (se comprendre soi-même, analyser ses désirs, questionner sa vision…etc.), sociale (interagir avec ses équipes, montrer l’exemple, être un leader…etc), économique (plannifier, inventer, analyser…etc.), technologique, philosophique, spirituelle et qui touche en fait à tous les domaines de nos vies.

Dans nos sociétés dans le monde entier pourtant la propagande collectiviste règne pour confondre les esprits de la masse en mystifiant ce qu’est entreprendre. Celui qui entreprend comprend qu’individualité ne veut pas dire égoisme et qu’entreprendre est la plus grande des réalisations de nos vies. Pourquoi ? Vivre de sa passion et atteindre des objectifs (voir ma to do list – liste de choses à faire durant ma vie) que nous nous sommes nous-mêmes fixés et que personne d’autre ne fixe pour nous est profondément libérateur. Ce processus apporte une satisfaction immense.

L’égoisme en fait c’est de faire comme les autres, comme le statu quo, comme le dicte le bon sens et sans se défier pour réaliser nos propres désirs. L’égoisme c’est de rester assis en étant habitué à une routine triste et grise. Alors allez y à fond et révolutionnez enfin vos vies et envoyez balader le bon sens !

L’individualité veut dire suivre ce qui nous touche profondément, ce qui possède une force immense pour nous faire bouger.

L’individualité c’est comprendre que les trucs les plus cools ne sont pas raisonnables et pourquoi « être raisonnable » ne veut en fait rien dire pour un individu.

À la poubelle le négativisme !

En séletionnant le contenu de ce que nous consommons chaque jour, nous évitons que notre cerveau se transforme en poubelle.

cerveau poubelle

Rejetez le négativisme et embrassez le positivisme tous les jours !

Le succès dépend de votre stratégie de long terme mais surtout de vos pensées et des éléments que vous sélectionnez pour alimenter vos pensées.

Concernant la sélection de votre environnement lisez ici mon article sur Méditation et Business et aussi mes articles sur Musique et Business – Partie 1. et puis Musique et Business – Partie 2

Ce n’est pas seulement la TV mais aussi les paroles de ceux que nous croisont chaque jours, les pleurnicheurs, les gens qui se reposent sur les autres, les profiteurs, les personnes sans objectifs, sans buts, sans directions, sans grands défis à réaliser, sans énergie car sans motivations. Se fixer des buts est un comportement sain : voici un article Rien n’est impossible pour un homme décidé.

Mon blog a justement cet objectif de montrer ce que j’ai appris et ce qui guide mes actions mais aussi de questionner vos croyances et de vous apporter un manuel précis du succèsEbook “Les 10 règles d’or secrètes du succès.”

Cet article par exemple est un beau sujet de réflexion : 4 sujets que les riches ne commentent pas; et que vous aussi ne devez pas commenter.

Entreprenez, allez créer votre boîte et laissez tomber les miettes dégoûtantes que la majorité esclave désire (un diplôme, un petit salaire, 09:00 – 17:00, des tickets resto, un chef, métro, boulo, dodo, les vacances, la retraite et autres « stabilités » qui sont ridicules en comparaison de ce que vous pouvez gagner en entreprenant).

La stabilité n’existe pas et la vie est un risque depuis votre naissance. Alors si le risque est inévitable respirez un coup et montez votre entreprise !

 

C’est le succès que vous désirez vraiment ?

Voulez vous le succès en travaillant peu ?

Voulez vous le succès sans qu’il soit obligatoire de casser les barrières imposées par la société ?

Voulez vous le succès sans être en compétition ?

Voulez vous le succès sans connaître de nombreuses fois l’échec ?

Voulez vous le succès sans reconnaître que le futur est incertain ?

Voulez vous le succès sans courir de risques ?

Voulez vous le succès en faisant plaisir à tout le monde ?

Sans être traité de fou ?

Voulez vous le succès sans savoir gérer vos émotions puisque la majorité se laisse dominer par elles ?

Voulez vous le succès en agissant comme la majorité en se contentant d’être dans la moyenne ?

Êtes vous sûr que c’est ce que vous voulez ?

Réveillez vous et arrêtez de vous illusionner !

Téléchargez ici mon Ebook “Les 10 règles d’or secrètes du succès ».

Envoyez balader le bon sens !

Qu’est ce que le bon sens commun ?
Le bon sens est formé par l’ensemble des opinions, visions et valeurs adoptées par l’inconscient collectif.
C’est la voix idiote de la majorité qui vous envoie droit en enfer brûler votre âme dans la stagnation de la médiocrité.

Pour le bon sens il est commun d’être découragé à croire en innovation, en de nouveaux concepts différents de ceux hérités de générations en générations.
Le bon sens maintient la majorité à sa place dans un tout petit espace.
image

Le bon sens domine les esprits et ainsi les décisions.
De cette façon, les résultats sont mediocres et vont alimenter les thèses de l’impossibilité de changer de vie en mostrant par A+B qu’il n’est pas possible d’avoir des rêves de grandeur et qu’il n’est pas possible d’arriver à les réaliser.

Nous vivons à l’intérieur de ce maudit bon sens car nous pensons faussement qu’au moins avec lui nous sommes libres des grandes frustrations.
Pourtant connaissez vous quelque chose de plus frustrant que de maintenir vos propres rêves en cage et de vivre chaque jour avec vos plans B, C, D… Z ?

Qui a crée ce bon sens ?
Ce bon sens je l’envoie balader, que ce soit en famille, à l’école, à l’université, à l’église, au bar, à la plage et dans l’entreprise privée et publique du monde entier.

Qui a le courage d’envoyer balader le sens commun a beaucoup plus de chances de sortir de cette course de rats.
image

C’est la possibilité à chaque moment d’arrêter de courir après son ombre et de pouvoir enfin être le maître à bord de ses pensées.

Á chaque fois qu’un homme fait différemment du bon sens il est critiqué sévèremment.
Il sera vu comme un fou, un rêveur, un inconscient de la réalité etc.

Osez dire : «je vais larguer l’école» ou «je ne veux pas savoir de stabilité et je veux des bénéfices sans limites».
Osez dire : «je veux créer ma boîte». Osez dire : «je ne veux pas être avocat ou médecin car je veux être musicien».
Ou alors pour que la majorité vous traite d’idiot dites à tous «j’aime travailler».

Le bon sens est une prison.
S’il vous plaît ne préférez pas la stabilité à la possibilité de faire ce que vous aimez.

Le bon sens c’est la modalité dans laquelle l’esclave préfère un job et un salaire plutôt qu’un retour sur investissement.

La révolution se passe à chaque moment, devant chaque prise de décision, devant chaque choix.
image

Ceux qui se libérent du bon sens commun seront libres pour s’envoler.
Après des années oú ils ont été critiqués et méprisés du fait de leur courage de faire l’opposé de la masse, ils recevront alors les bravos de ceux qui suivent la dictature du bon sens.
Les jaloux perplexes qui diront que c’est de la chance.
Bah oui la chance…

Voici d’autres articles sur le même thème :
Les trucs les plus cool ne sont pas raisonnables
Je ne travaille plus depuis 2011

Ne confondez pas Individualité et Égoïsme. Partie 1.

image

Vous n’êtes pas un numéro en plus dans la masse, un en plus dans la collectivité ou un en plus dans votre classe ou dans votre entreprise !

Vous êtes unique et personne ne peut remplacer le rôle de votre propre MOI.
Vous avez vos particularités, vos préférences, vos rêves, vos ambitions et vous savez aussi exactement ce que vous ne souhaitez pas.

Ne permettez pas d’être inclus dans le troupeau et d’être considéré comme de la simple main d’oeuvre.

Vous êtes libres pour être vous même, pour ne pas être d’accord et même pour s’opposer aux idées de personnes que vous aimez.

S’oublier soi-même en faveur d’une collectivité c’est un suicide idéologique.
C’est tuer son propre MOI, c’est mourrir pour donner vie à un groupe et le pouvoir à un leader voleur et menteur car travaillant pour ses propres intérêts et non pour les votres.

Travailler en équipe veut dire suivre les objectifs de l’équipe à partir du moment où nos objectifs personnels sont alignés avec.
Autrement dit : faire des efforts pour l’équipe voudra automatiquement dire travailler pour réaliser en même temps ses propres objectifs personnels.
Si c’est différent de ce que je viens de dire alors vous êtes dans une situation dangereuse et vous serez manipulés par un faux leader.

Individualité n’est pas égoïsme. Plus vous prospérez plus vous pourrez aider les autres.
Plus vous gagner d’argent plus vous pourrez faire la différence pour les défavorisés en leur enseignant comment se défendre dans notre société en gagnant de l’argent sans dépendre de personne.

Votre individualité fait partie de votre personnalité.
Hommes et femmes sans individualité forment une société de zombis manipulés par le système quel que soit le nom de ce système.

N’échangez votre individualité pour rien au monde !

image

Votre dignité c’est ce qui vous maintient en vie de toutes façons.

Quel gâchis et quel dommage de voir des zombis, des gens dépendants, sans initiatives et sans dignité !
C’est une catastrophe sociale.