Quoi faire dans la journée quand on n’a plus à aller au taf ?

La grasse matinée tous les jours, aller au parc et au cinéma quand il n’y a personne, aller au shopping quand il n’y a personne, prendre des billets d’avion moins chers en basse saison, réserver des spas et chambres d’hotel moins chers car on a un grand choix de dates, glandouiller à la piscine du club, lire des livres sur la chaise longue ou un hamac devant une plage brésilienne (j’habite au Brésil depuis 2011), écouter de la musique ou une podcast en rêvassant, faire du karting, du buggy, de la voile, jouer de la musique, apprendre dans différents domaines (je fais mon brevet de pilote d’avion privé et j’ai des entreprises dans d’autres secteurs que ceux de mes études scolaires cf les habiletés et compétences que vous devez apprendre en dehors de votre diplôme). La formation à vie est quelque chose de fondamentale. 
Je me la coule douce et je n’ai plus aucune routine matinale à la San Francisco comme je le faisais quand j’étais étudiant (réveil à 5h du mat pour aller méditer au dojo zen soto voir mon article Méditation & Business). Le plus sympa c’est le lundi et mardi le fait de savourer la grasse matinée et le petit dej au lit quand les autres bossent car cela nous fait réfléchir sur les choix que nous avons pris 🤔.

Développons là-dessus : la majorité par manque de connaissance (voir mon article connaissez vous l’esclavage moderne et mon article la soif de connaissances) et par manque de courage reste esclave moderne et refuse de s’interdir la prostitution temporelle. C’est un choix de se dire à soi-même : c’est terminé je ne veux vivre plus aucun jour comme esclave ! Moi j’ai opté pour être individualiste (une nécessité vitale et libératrice) et m’interroger sur les illusions du collectivisme sans aucune morale qui maintient la majorité dans un tout petit carré : résistez et envoyez balader le bon sens !

Quand on n’a plus à aller au taf on a beaucoup plus de trucs à faire ! J’ai des objectifs à atteindre (voir ma To Do List). Ces objectifs sont définis en commun accord avec ma femme. On a des objectifs de voyages, des objectifs pro, des objectifs perso, des objectifs journaliers. 

Dans la journée quand on n’a plus à aller au taf on peut aller à la piscine, à la plage et avoir une réunion pour taffer dans le restaurant d’un hotel chic face à un paysage extraordinaire. On peut écrire des mails sur son smartphone, écrire des articles sur son blog, envoyer des contrats via Google Docs sur son portable, avoir Skype, Slack, Whatsapp etc pour parler avec ses clients, ses employés, ses fournisseurs. Puis plus important on peut éteindre son portable et faire ce qui bon nous semble de notre temps.

Faire ce qui bon nous semble !

La drogue pour entrepreneurs

Qu’est ce que de la drogue pour entrepreneur ?

Si vous n’avez pas encore trouvé ce qui fait sens pour vous dans votre vie alors voici un petit test simple. 

Je l’appelle le défi de la valeur. Commencez par simplement sourire à un inconnu dans la rue et pas de sourire forcé. Souriez comme si cette personne était la première personne que vous voyez après avoir été isolé dans une île déserte durant des années. Répétez autant de fois possible ce sourire avant d’obtenir le sourire de cet inconnu en retour. Ensuite observez comment vous vous sentez. Plutôt cool non. 

Félicitations vous venez juste d’apporter de la valeur dans la vie de quelqu’un ! Oui c’est aussi simple que cela.

Continuez ce défi de valeurs et aidez d’une autre façon une autre personne dans les prochains 30 jours.

Ajoutez de la valeur dans la vie de quelqu’un grâce à votre propre création, votre intelligence et votre travail. Vous devez aussi faire cela en apprenant une nouvelle habilité ou en faisant quelque chose dont vous n’êtes pas habitué ou autrement dit en dehors de votre zone de confort. Et surtout le plus important : ne vous arrêtez pas avant que ce soit accompli ! 

Le défi de valeur devrait être aussi simple que d’acheter un armoire détonnée, cassée puis la retaper, la remonter, la peindre et la vendre par exemple sur Craiglist. Ou autre exemple : vous pouvez écrire une petite nouvelle d’une trentaine de page et puis la vendre sur Amazon. Faites ce que vous voulez.

La clé c’est de créer de la valeur pour quelqu’un d’autre et de le faire dans un processus nouveau. Et ce processus vous apprend une nouvelle habileté. Cette habilité vous l’apprenez sur le tas. 

À nouveau comme pour le sourire inspiré prêtez attention à comment vous vous sentez au moment où vous faites ce défi de la valeur. Vous devez vous sentir heureux, motivé, boosté… etc. 

Ces mêmes sensations apparaissent tout le temps dans l’entrepreneuriat une fois que vous savez observer et reconnaitre les émotions que les clients provoquent en vous. La sensation que vous ressentez c’est de l’héroïne entrepreneuriale et une fois que vous la sentez il n’y a plus de retour. Là on plane, c’est de la bonne. Notre énergie est décuplée, multipliée par 100000 on est vraiment dans un moment créatif grâce à ce feedback. 

C’est vraiment de la drogue pour les entrepreneurs cette courbe de valeur qui va se confirmer par votre première vente, votre premier client, votre premier feedback ou le premier compliment que vous écoutez. Votre produit est super, votre service est vraiment top ! 

Imaginez maintenant que vous n’avez pas apporté de valeur a seulement une personne mais à des milliers, voir dez millions ! Imaginez un petit peu la satisfaction que vous aurez, ce sentiment intense de réalisation ! 

Le fait d’être payé pour aider des personnes c’est quelque chose de vraiment satisfaisant : c’est comme regarder notre fils gagner Wimbledon. 

Je pense que notre plus grande drogue (on découvre en fait qu’on a tous les mêmes objectifs, les mêmes buts) dans la vie c’est de simplement aider les autres, de résoudre leurs problèmes et de faire du monde un monde meilleur en étant heureux. Rendre les autres plus heureux c’est simple en fait.