L’école n’enseigne pas la création de richesse.

La vérité c’est que ni les écoles ni les universités n’enseignent comment créer de la richesse. C’est une honte car la capacité de faire de l’argent est ce qui aiderait le plus ces jeunes.

Voici encore 10 points que les écoles et universités n’enseignent pas ou plutôt déforment, mystifient et trompent les jeunes à cause d’une idéologie inconsciente dominante et collectiviste.

1. Nous vendons tous quelque chose, que ce soit des idées, des idéologies et même quand nous pensons que non. Voir ici : pour vous qui n’aimez pas vendre.

2. Beaucoup de pseudo intellectuels prônant des révolutions sociales n’ont jamais mis les pieds dans une petite entreprise et ignorent ce qu’est un compte d’exploitation annuel ou une fiche de paie. Et pourtant leur idéologie collectiviste est dominante dans les merdias subventionnés donc corrompus.

Nous sommes dans une société de déresponsabilisation, de passivité où les salariés réclament plus de droits et moins de devoirs. Ou les « adultes » sont des ados éternels; qui en ne voulant pas savoir sur certains sujets déléguent la responsabilité personnelle à une instance hiérarchique ou étatique.

3. Arrêtez de faire de l’argent un tabou : 7 personnes sur 10 n’aiment pas parler d’argent … Voir ici : l’argent tabou.

4. Aujourd’hui il existe plus d’esclavage qu’auparavant. Les coûts pour l’esclavagiste sont mutualisés. Voir ici : esclavage moderne.

5. Sortez du conformisme. Étudiez l’ingénierie sociale, comment influencer les comportements de groupe et comment en sortir. C’est essentiel de voir quelles sont les forces en place et à qui profite le crime.

6. Ne vendez pas votre temps contre de l’argent mais achetez du temps pour vous.

7. Rejetez le négativisme et l’attitude de victimisation. Vous êtes libres. Assumez votre responsabilité sans culpabiliser les autres.

8. Apprenez dans d’autres domaines que le votre et perfectionnez vous durant toute votre vie. Iriez vous chez un médecin ou un avocat qui ne s’est pas mis à jour depuis 10 ans ?

9. Montez une petite entreprise, ou un petit projet. C’est moins risqué de créer son entreprise que d’être employé.

10. Voyagez durant des années en travaillant dans différents pays. Comparez leurs systèmes, leurs avantages et inconvénients tout en changeant d’horizon.

L’entrepreneuriat n’est pas inné mais ACQUIS !

Personne ne nait entrepreneur. On le devient ! Je ne suis pas né en connaissant le marketing, la vente, la gestion financière etc… 

J’ai commencé en lisant des livres, des articles sur internet, des ebook, en fréquentant des clubs d’entrepreneurs et bien sûr ensuite en entreprenant.

Je vais évoquer ici les qualités, connaissances et atitudes qu’un entrepreneur doit développer.

C’est un mix :

  • Ambition forte,
  • Besoin infatigable de challenges,
  • Intelligence créative pratique. 

Que préféres tu ? Étudier pour être un employé ou étudier pour être un employeur ? Á nouveau je répéte que ce n’est pas génétique ni un don et chacun de vous peut developper ces qualités d’entrepreneur.

  1. Ambition forte. Cela doit être authentique et en relation avec nos rêves et nos désirs. Voir ici ma to do list. Chacun doit faire sa to do list et avoir l’ambition de réaliser tous ses désirs.
  2. Besoin infatigable de challenges. Faire avancer les choses demande d’aimer les défis pour soi et ses equipes. L’entrepreneur vit de sa passion et cette énergie est infatigable, comme un moteur puissant. L’entrepreneur veut plus et aime les nouveaux projets dans lesquels il se lance avec un énorme plaisir.
  3. Intelligence créative pratique. Cela est l’inverse d’une encyclopédie, autrement dit l’inverse d’une accumulation d’informations inutiles. C’est la sélection d’éléments essentiels orientés vers un but, tout comme les couleurs primaires permettent d’obtenir toutes les autres couleurs. L’entrepreneur a l’esprit ouvert pour questionner des problèmes et pour mettre en place des solutions. Un autre point c’est qu’il n’étudie pas sans buts à atteindre. Il est totalement tourné vers l’action.

Je vous souhaite de développer ces qualités qui controlent nos vies.