Il est vital de supprimer toutes les subventions accordées aux médias et de laisser les gens décider eux-mêmes de ce qu’ils veulent voir, lire, écouter ou pas voir, pas lire ou pas écouter.

Chaque année l’état distribue des centaines de millions d’€ aux médias et aux propriétaires milliardaires comme Dassault, Draghi ou Lagardère.

L’état français est-il trop généreux ? Pouvons nous revendiquer une quelconque liberté des médias ?

C’est une importante question car les médias c’est le quatrième pouvoir comme le dit l’expression américaine…

Mais un pouvoir n’est autonome que s’il a un cash flow positif pour boucler les fins de mois. Les médias mainstream existent dans tous les pays. Il suffit de prendre 1 avion pour observer le même modus operandi partout.

Il est vital de supprimer toutes les subventions aux médias et de laisser les gens décider eux-mêmes de ce qu’ils veulent lire ou pas lire.

Même chose pour les télévisions d’état, les TV publiques. Il n’y a aucune raison qu’elles existent dans notre monde libre interconnecté d’aujourd’hui. Il n’y a pas d’information d’état. Pourquoi y aurait il une TV d’état ?

Plus de 500.000,00 € ont été gaspillé pour refaire les logos de France Télévisions ! Les élections coûtent chères pour permettre à certains politiques de monter leur société de communication avec un beau capital. Ils existent des problèmes énormes de conflits d’intérêt et la corruption n’est pas combattue comme elle le devrait.

Ajoutez à cela les subventions et le fait que les hommes d’affaires â la tête de ces médias ne vivent qu’avec des contrats étatiques. Cela devient épouvantable et la justice ne fait pas son boulot !

Dans toute l’histoire économique la subvention n’a jamais fait la qualité d’un produit ! Ce qui fait la qualité d’un produit c’est la concurrence…

Donc lorsqu’il n’y a pas de concurrence car tous dépendent de l’état cela ne peut pas marcher. Voilà pourquoi les citoyens du monde entier sont fatigués de ces gros médias étatiques. Voilà pourquoi le fossé d’incompréhension entre les médias et les citoyens augmente chaque jour de plus en plus. Ce fossé est chaque jour plus criant.

Ce qui apporte de la valeur pour les clients des médias c’est la qualité du service face à la concurrence et non les subventions !

Quelles sont les connaissances basiques du droit pour entreprendre ?

Ma réponse à une question posée sur Quora… Droit d’entreprendre ?

La question c’est quelles sont les connaisances basiques de droit qu’un entrepreneur doit connaître ?

Plus important que d’étudier le bouquin du droit pour les nuls un entrepreneur c’est quelqu’un qui doit avoir une vision globale dans le plus de domaines possibles.
Mais attention, cela doit être fait pas à pas et dans la pratique c’est à dire au quotidien du développement de l’entreprise face à des problèmatiques précises. Je ne suis pas pour chercher sur Wiki l’histoire du droit latin.

L’intérêt c’est de faire des recherches sur des questions temporaires de notre boîte pour avancer sans être à la merci d’un avocat ou prof ou conseiller ou consultant “chaman » dont vous accepteriez tout comme parole divine pour prendre vos décisions.

Savoir faire des recherches est quelque chose d’important à savoir faire. Mais au final un entrepreneur c’est quelqu’un qui a une vision singulière.
Les entrepreneurs ne sont pas des spécialistes tout comme Steve Jobs qui n’a jamais écrit une seule ligne de code durant toute sa vie.

Un entrepreneur est quelqu’un qui doit savoir jongler avec les discours et raisonnements différents de chaque département que ce soit contentieux, ressources humaines, vente, technologies d’information etc mais aussi jongler avec les attentes du marché, l’amélioration du produit et mille autres choses.

Connaître le droit ? En fait ce n’est pas le core business d’un entrepreneur. Qu’est-ce qui est le plus important pour Uber : le droit international c’est à dire le droit des états ou alors la vision long terme du fondateur pour que l’entreprise grandisse.

Ne vous embêtez pas à vous spécialiser. Oubliez le droit et concentrez-vous sur votre vision d’entreprise. Une fois que vous aurez votre croissance à ce moment payer un avocat ce sera vraiment un détail de rien du tout. Ce sera comme cliquer sur un bouton et puis justement grâce à l’intelligence artificielle on aura accès en une micro secondes à 100 million de cas du droit analysés automatiquement et nous proposant une réponse pour notre cas spécifique. Confiez les tâches fastidieuses à des machines.

Suivez moi sur Gladiacteur