Pourquoi certaines personnes sont-elles incapables de se remettre en question ?

Les neurosciences expliquent que notre cerveau est programmé pour résister au changement.

La chose la plus difficile pour notre cerveau c’est de commencer quelque chose qui est nouveau, différent, autrement dit en dehors de nos habitudes. C’est prouvé scientifiquement : le cerveau posséde un mécanisme de défense qui cherche toujours la stabilité en réduisant et simplifiant le plus possible le processus mental.

Qu’est ce que cela veut dire pour votre développement personnel et surtout pro ?

Voici la première et la plus simple des constatations : la résistance à la nouveauté renforce la tendance à conserver la modèle actuel. Les personnes ont peur de tester quelque chose de différent. Bien sûr il n’y a pas besoin de chercher de nouvelles perspectives toutes les secondes mais l’auto indulgence est dangereuse, dramatique dans le business et le développement personnel et pro.

Parcourir de nouveaux chemins est dangereux aussi oui mais rester sur place est encore plus dangereux surtout à notre époque où la vitesse des changements et des ruptures est extrèmement élevée.

Comme le disait Maquiavel : «Commencer une nouvelle chose est par nature difficile à mettre en oeuvre, c’est statistiquement très compliqué d’obtenir des resultats positifs, et c’est difficile à administrer.» En effet, comment choisir quels indicateurs de performance sont à suivre ? Quelle est la première action à réaliser et qui aura le plus de résultats ?

Soyez attentifs à ce modèle mental qui nous limite. Nous ne pouvons pas avancer là oú tout le troupeau va sans chercher à avoir une réflexion profonde sur les raisons qui nous poussent à avancer.

Il est nécessaire d’oser, d’être courageux, de sortir de notre zone de confort, de penser de façon différente pour percevoir le piège de l’auto indulgence et de la complaisance.

Comme le dit Fernando Pessoa, le piège de ne pas sortir de notre zone de confort c’est de “rester, pour toujours quelqu’un d’autre que nous même”.

Si vous avez aimé cet article allez voir aussi mon livre disponible ici : https://www.amazon.fr/dp/1719960739

Vidéo

Derrière des blagues beaucoup de vérités…

Trop vieux, trop jeune, trop noir, trop gay…etc

– «Ahh, les entreprises ne me donnent pas de boulot car je suis trop vieux (vieille)»;

– «Je ne trouve pas de nouveau job car je suis trop jeune, une femme, un noir, un gay, un chinois»;

– «Ils ne m’apellent pas en entretien car je ne parle pas anglais»;

Et beaucoup d’autres excuses pour expliquer le fait que l’opportunité n’apparaît pas.

Conseil : arrêtez de vous culpabiliser, ou pire, de vous excuser. Aucune des explications que vous apportez explique le problème réel : l’offre d’emploi ou une autre opportunité rémunérée de freelancer est liée à la valeur perçue par celui qui paie.

Alors avant de vous résigner s’il vous plaît comprenez ce qui suit :

1. Personne ne va vous DONNER un travail. Les entreprises attendent que vous leur DONNEZ quelque chose et en échange de ce QUELQUE CHOSE elle vous donneront de l’argent (la récompense). Il est donc très important de rechercher ce QUELQUE CHOSE que vous avez et voir si ce quelque chose a de la valeur. Si vous n’avez pas ce quelque chose de valeur je vous la fais simple et direct : créez-le. Monsieur marché n’est pas sentimental, c’est une machine alors adaptez vous car c’est la seule chose qui importe.

2. Recherchez précisément QUI est en train de rechercher ce QUELQUE CHOSE. Beaucoup perdent du temps à battre aux mauvaises portes. Compter 10 jours de recherche pour chaque jour de visite pour offrir votre QUELQUE CHOSE.

3. Sachez combien vaut votre QUELQUE CHOSE. Rappelez-vous c’est une valeur perçue. Une transaction. Vous offrez QUELQUE CHOSE et l’autre partie vous RÉCOMPENSE. Si ce QUELQUE CHOSE est perçu (prix) comme CHER ou au contraire TRÈS PEU CHER alors sa VALEUR (retour sur investissement) disparaît.

Conclusion : Si vous avez QUELQUE CHOSE de VALEUR, il y aura TOUJOURS quelqu’un disposé à payer pour cela.

C’est aussi simple que cela.