Gâcher le temps des investisseurs ? 7 manières de le faire.

Je suis de retour à São Paulo où j’habite après de nombreux meetings et cela m’a fait réfléchir sur les pitchs que j’ai faits, les pitchs que j’ai écoutés…

Voici 7 façons de rendre un Pitch tout pourri:

1) Cher Monsieur / Madame : Si je lis Dear Sir / Madam ou des salutations génériques semblables, c’est boom en archive instantané. Ce n’est pas parce que je m’adore que j’ai besoin que tu épelles mon nom, mais j’ai besoin que tu m’adresses la parole. Cher Monsieur / Madame, est le signal le plus clair que vous pourriez envoyer disant que vous êtes en train de copier/coller votre pitch à tout le monde.

2) Achetez maintenant et autres phrases piquées aux vendeurs de voitures d’occasion (attention je n’ai rien contre eux). Investir ou acquérir une entreprise est une décision d’investissement de long terme, minimum 5 ans sur des start ups. Les tactiques de pression jouant sur la peur de manquer une opportunité ne sont pas seulement inappropriées, elles sont souvent contre-productives. Respectez le processus et ne faites pas pression.

3) Echec du suivi : Vous pouvez faire la meilleure présentation de votre vie et avoir l’investisseur avec déjà un pied dans le board, mais si vous ne suivez pas, cela ne donnera rien. Rappelez-vous que votre pitch est quelque part entre les 20 autres réunions, les appels téléphoniques et 1000 autres trucs.

4) Investir peu dans votre pitch : Il est inexcusable aujourd’hui d’avoir une présentation non soignée. Que vous utilisiez PowerPoint gratuit ou Indesign ou un logiciel haut de gamme, la question c’est : assurez-vous de prendre le temps de modifier votre présentation et de la rendre professionnelle. Personne ne vous prendra plus au sérieux si vous-même ne prenez pas au sérieux votre propre entreprise avec des clip art que vous utilisiez au collège.

5) Parlez de tout sauf de votre entreprise : Vous rencontrez l’investisseur pour parler de votre entreprise et vous parlez de vos enfants, des sports que vous aimez et de tous les autres sujets de conversation. Je ne sais pas combien de réunions j’ai vraiment apprécié mais je suis parti de beaucoup sans aucune idée de ce que l’entreprise a fait, de ce qu’ils cherchaient, ou de comment je pouvais participer. Lorsque vous rencontrez un investisseur occupé, vous travaillez avec une fenêtre de temps limité et si vous consacrez 50% ou plus de votre temps à établir un lien ou à essayer de faire ami-ami, vous ne recevrez pas de temps supplémentaire pour savoir encore s’il aime pêcher ou a un cousin qui vit dans votre ville natale.

6) Oubliez les finances : Lorsque je rencontre une cible d’acquisition potentielle ou une entreprise qui cherche à obtenir du financement, je mets l’accent sur les données financières. Trop souvent, j’assiste à une réunion officielle et sérieuse pour discuter d’un investissement potentiel, mais l’autre partie est mal préparée à discuter des chiffres. Ce n’est pas seulement un signe que vous n’êtes pas préparé, c’est une perte de temps pour tout le monde. Moi et beaucoup d’autres investisseurs potentiels réorganiserons probablement la réunion pendant une période où vous aurez les détails nécessaires pour avoir une vraie discussion. Certains investisseurs, cependant, ne vous donneront pas un deuxième coup de feu.

7) Rencontre avec la mauvaise personne : J’ai récemment programmé un appel pour présenter une entreprise que je connais à un responsable grand compte. Lorsque je me suis connecté sur la conférence téléphonique, nous avons rapidement appris que le contact n’était pas le décideur. La leçon que j’ai retirée est de s’assurer que la personne que vous rencontrez est A) qualifiée pour prendre la décision B) assez familière avec le secteur et C) prendre la réunion au sérieux. Dans mon cas, la personne que nous rencontrions était une directrice de l’entreprise (répondant au critère A) mais une amie et donc disposée à participer à toute réunion (violation du critère C) et peu familière avec le secteur (violation du critère B). La plupart des gens diront qu’un cadre de niveau C est votre meilleure personne à rencontrer, mais vous devez vraiment regarder qui vous rencontrez et juger si c’est vraiment la meilleure utilisation du temps de chacun.

J’espère que ces leçons que j’ai partagées vous aideront à respecter votre temps et celui des investisseurs. Si vous aimez ce type de contenu, vous aimerez les autres articles de mon blog et mes publications sur Facebook.

Quel est le prix du temps ?

Aimeriez vous vivre 250 ans ?

Selon les concepts de mathématiques financières oui c’est possible. Il suffit d’acheter du temps.

Quand vous financez votre business par exemple, vous êtes en train d’acheter du temps. Car même sans avoir l’argent pour acquérir le bien vous commencez à utiliser le bien de façon anticipée.

Quel est le prix du temps ?

Les intérêts. Un exemple illustrant cela c’est quand vous vendez votre entreprise. Pour analiser sa valeur vous anticipez la projection des résultats des années à venir, tout en applicant une actualisation qui adapte le montant potentiel aux prix du moment.

Quel est le prix du temps ?

En plus de cette anticipation il faut ajouter le temps libre gagné et dont vous pouvez faire ce que vous voulez. Cela aussi s’apelle acheter du temps.

Le prix du temps c’est la valeur du rabais obtenu, des bénéfices anticipés en terme de temps libre. Écoutez ma podcast sur ce sujet : Acheter et NON VENDRE son temps. (Dans cette podcast j’explique qu’avoir du temps pour soi est essentiel pour un entrepreneur. En effet les pauvres vendent leur temps contre de l’argent alors que les riches achètent du temps pour soi.)

Une autre façon d’acheter du temps pour soi c’est avec le courage et les compétences de construire des projets à valeur ajouté (voir le défi de la valeur). Il est possible de cette façon de sauter des dizaines d’années en peu de mois lorsque votre projet devient réalité et les graines devenues fruits peuvent être cueillis.

Quel est le prix du temps ?

Quels sont vos actifs, vos businesses ?

La prochaine fois que quelqu’un vous demande votre âge, qu’allez vous répondre ?

Quel est le prix du temps ?

Livre « Les 10 règles d’or secrètes du succès. »

Dans mon livre vous allez apprendre :
– Á adopter une atitude de conquérant,
– Le secret d’être « affamé »,
– Comment élaborer votre plan A, B et C pour être libre,
– Pourquoi quitter le troupeau,
– Pourquoi le risque est plus avantageux que la trivialité.
– Être adaptable et tester de nouvelles possibilités,
– Comment montrer un niveau de qualité époustouflant,
– Et beaucoup plus !

Cliquez ici pour obtenir mon livre :

https://www.amazon.fr/dp/1719960739

Ils ont adoré et ils recommandent :

« Ce livre est notre réveil matin, notre alarme. Alors que le reste de la population passe son temps à se plaindre de ses problèmes, Antoine Bachelin Sena travaille sur les solutions. Si vous ne voulez pas avoir le regret de ne jamais avoir réalisé vos rêves, alors lisez ce livre ! » Marc Lelois.

« Antoine Bachelin Sena vous motive à penser plus grand, travailler de façon plus intelligente, et accomplir beaucoup plus que ce que vous pensiez impossible ! » David Louis.

« J’aime le livre d’Antoine Bachelin Sena pour une raison : ça marche, ça fontionne ! Pas de théorie fumeuse, pas de blabla dans le vent, simplement un pas à pas à suivre qui boostera votre business si vous faites exactement ce qu’Antoine dit. Ça a marché pour moi. » Marc Eloiso.

« Le livre d’Antoine est une lecture indispensable si tu souhaites être le premier, si tu souhaites être le meilleur. » Olivier Ansti.

« Antoine Bachelin Sena présente avec beaucoup de précisions un manuel du succès. Il expose simplement les actions à appliquer. » Coralie Mercier.

Avez-vous déjà vu un entrepreneur faire grève ?

Actuellement au Brésil (où je vis depuis 2011) il y a beaucoup de grèves mais on sait qu’il y a toujours des grèves partout dans le monde. Ici c’est la grève des employés de trains, des employés de métro, des employés d’autobus et aussi des professeurs d’écoles publiques. 

Comme j’ai déjà dit dans un article intitulé Sport et Business partie 1 et Sport et Business partie 2 j’ai étudié STAPS au départ je voulais être prof de sport (ou plutôt je voulais faire du sport tout le temps ce qui paraissait une idée cool de job pour un ado) et ce qui m’a fait changer d’idée c’est l’absence d’horizon, l’absence de vision long terme ou plutôt une vision cauchemardesque. 

La seule vision que j’avais c’est qu’il fallait que je reste plus de 30 ans à travailler tous les jours la même routine c’est comme donner une peine de prison à vie : tu vas faire ça plus de 30 ans avec le lieu, les horaires et les personnes qu’ils choisissent à notre place ! Pour moi c’est quelque chose de terrible ! Je n’ai jamais vu ça comme une sécurité j’ai toujours vu ça comme quelque chose qui nous limite. 

Aujourd’hui je vois les conditions des professeurs et les conditions de ces fonctionnaires publics et c’est vrai que c’est horrible de devoir travailler tellement d’années, je ne sais même pas combien d’années pour avoir la retraite. C’est quelque chose que je n’accepte pas bien sûr et donc je comprends le pourquoi des grèves. 

Cependant, la création de richesse ne passe pas par un job. 

Dépendre d’un tiers que ce soit l’état, un patron, un seul client ou un seul business cela ne permet pas la création de richesse.
Le collectivisme c’est une dictature au profit de sindicats, de quelques politiques, de quelques groupes qui volent la masse qui rêve de redistribution de richesse. 

La création de richesse ne fonctionne pas comme cela. Personne ne va jamais rien vous donner. C’est à vous de vous prendre en main et de ne rien attendre des autres. 

La clé c’est de découvrir votre différentiel et comment faire profiter vos singularités : ne confondez pas individualité et égoïsme partie 1 et ne confondez pas individualité et égoïsme partie 2. Cela passe par connaître, redécouvrir, réinventer votre individualité et non vous effacer dans une masse qui vous oublie et vous donne le minimum.

Vous valez énormèment. Et vous seul êtes capable de vous montrer, de vous valoriser et de choisir librement en questionnant ce qui a été défini comme bon sens par quelqu’un d’autre que vous : envoyez balader le bon sens ! Malheureusement la majorité ne questionne jamais.

Il vaut mieux être entrepreneur qu’employé. Entreprendre s’apprend. C’est une science et non une loterie. Pour apprendre comment être créateur de richesse dans votre vie téléchargez ici mon ebook les 10 règles d’or secrètes du succès. C’est un véritable carnet de bord ou journal de bord dans lequel je décris pas à pas les étapes pour vivre la vie de vos rêves !

Liebster Awards : mon blog nominé !

1) Tout d’abord, je remercie Golden Ambition de Côté Positif pour cette nomination.

Vous vous-demandez peut-être: «Liebs…machin, c’est quoi?!»
Alors voilà: liebster vient de l’allemand « le préféré », « le favori » ou « le plus cher », etc… C’est un petit jeu de blogueurs en blogueurs qui vise à faire découvrir et promouvoir des blogs peu connus, c’est-à-dire qui ont moins de 200 abonnés. 

Il semblerait que le premier post daterait de décembre 2010, par un blogueur allemand qui voulait se faire connaître. À l’origine, il rédigea 5 anecdotes sur lui. Puis il nomma des blogueurs(ses) qu’il aime bien et leur posa 5 questions. Il débute ainsi une chaîne d’amour, de découverte et de reconnaissance des talents des blogueurs(ses).

Le jeu est basé sur les 4 règles suivantes:

  1. Citer la personne qui nous a nominé et mettre le lien de son blog.
  2. Dévoiler 11 secrets à propos de nous.
  3. Répondre aux 11 questions posées par la personne qui nous a nominé.
  4. Nominer 11 blogs qui nous ont charmé, mettre leur lien dans notre article et les en informer.

2) 11 secrets à mon propos (qui ne seront plus des secrets après votre lecture).

  1. J’ai étudié STAPS à l’université car je voulais être prof de sport.
  2. Je parle anglais, français, portugais et espagnol.
  3. Je passe beaucoup d’heures de ma journée en tong.
  4. Je fais tous les jours du sport.
  5. J’ai fait des cours pour piloter um avion avant d’avoir le permis de conduire voiture.
  6. J’ai vécu au Mexique, en Australie, dans les Caraïbes et je vis au Brésil à São Paulo depuis 2011.
  7. Je ne suis pas né entrepreneur et j’ai appris “sur le tas” comme on dit.
  8. J’ai grandi à Osny, dans le Val d’Oise (95).
  9. J’ai 2 chats.
  10. J’ai crée 7 sociétés.
  11. Je suis né en 1985.

3) Voici les 11 questions qui m’ont été posées par Golden Ambition :

  1. Le conseil à laisser à mes enfants ? Tout est possible dans notre monde et tout est réalisable. La plus grande erreur c’est de ne pas y croire et de laisser tomber face aux premiers obstacles. Mais c’est là qu’il faut être des enthousiastes de long terme.
  2. Hobby ? Saxophone alto. Je ne suis pas pour la séparation entre le monde pro et celui du hobby : j’ai écris différents articles sur les compétences transversales comme Sport et Business partie 1 et Sport et Business partie 2Pilote Privé d’Avion et BusinessMusique et Business partie 1Musique et Business partie 2Politique er BusinessMéditation et Business. Je vous encourage le plus possible à étudier des domaines totalement différents des votres. Vous aurez acquis ainsi de nouvelles habiletés, de nouvelles idées et de nouvelles visions du monde.
  3. Le feu est l’élément qui me correspond le mieux.
  4. Ce qui rendrait notre monde meilleur ? Plus d’entrepreneurs = plus de services, plus de produits, plus de choix, plus de libertés, plus de $, plus de bonheur.
  5. Ce qui me rend fier d’être blogueur ? La facilité de partager mon message.
  6. L’article dont je suis le plus fier ? Le vilain petit canard deviendra en fait un joli cygne.
  7. Une qualité ? Mes capacités d’analyse. Un défaut ? Le manque de concentration.
  8. Le coup de foudre ? Je l’ai eu pour ma femme en 2012 et je suis chaque jour plus amoureux.
  9. Ma religion ? Je n’en ai pas même si j’ai vécu dans des temples boudhistes zen soto et que j’ai appris à pratiquer la méditation zazen.
  10. Ma dernière expérience joyeuse ? Les bisous de ma femme.
  11. Le différentiel de mon blog vient de mes propres expériences et anecdotes d’entrepreneur et d’investisseur.

4) Place aux 11 blogs que je vais nominer et que vous devez visiter sans hésiter :

  1. Metier Avenir qui s’interroge sur le futur du monde pro.
  2. Paradoxes Intemporels pour questionner nos vies.
  3. Côté Positif pour nous booster.
  4. Envie d’Aventures pour visiter le monde.
  5. Revue Entreprendre Innover pour des questionnements pointus pour entreprendre.
  6. Entrepreneuze qui aborde l’entrepreneuriat au féminin.
  7. Science of Waves pour nous motiver et adopter de bonnes attitudes.
  8. Owdin pour questionner nos points de vue et découvrir d’autres angles de vue.
  9. Millionaire Empire pour  comprendre que les riches pensent différemment des pauvres.
  10. La valise de calibre qui partage des connaissances sur le monde de l’entreprise.
  11. Yves Zieba qui parle d’innovation et de start ups.

Maintenant que je t’ai nominé, c’est à toi de jouer en respectant les mêmes règles citées plus haut.

Voici pour toi 11 questions:

  1. Quelles sont les choses que tu ne veux pas manquer de faire avant de mourir ?
  2. Quelles sont les habiletés et compétences ou savoirs que tu dois apprendre cette année ?
  3. Quels sont les personnalités  que tu admires le plus ?
  4. Dans quels pays aimerais tu vivre ?
  5. Que penses tu faire pour doubler ton revenu ?
  6. Quel est ton plat préféré ?
  7. Quelle entreprise aimerais tu créer ?
  8. Quels sont tes 3 films préférés ?
  9. Pourquoi l’école enseigne à être employé et pas à être employeur ?
  10. Pourquoi les politiciens mentent, disent tout et nimporte quoi et sont pourtant élus ?
  11. Qu’est ce que le succès ?

Ne te défiles surtout pas et joues le jeu. A te lire très vite!

Les habiletés que vous devez apprendre en dehors du diplôme

De quoi dépendra votre succès ?

Développez votre communication, sortez de l’obscurité, montrez vous, vendez vous, positionnez votre marque personnelle et la marque de votre entreprise, questionnez vos valeurs et vos services, apprenez les nouvelles technologies, les nouvelles tendances, suivez ceux qui sont au top, parlez au moins anglais, gérez bien votre argent, développez vos compétences de leader, montrez l’exemple, aidez les autres, apprenez à évaluer et gérer les risques, questionnez et envoyez balader le bon sens commun, travaillez pour réaliser vos rêves au lieu de travailler pour seulement payer les factures, libérez vous de la dépendance à la consommation, donnez du sens à vos actions en ayant des objectifs et en mettant du coeur à l’ouvrage, développez vos capacités de raisonnement, ayez le contrôle de vos émotions, ne laissez pas les autres définir qui vous êtes et ce dont vous êtes capables, soyez toujours humble pour apprendre, assumez votre protagonisme c’est à dire reconnaissez que le maître à bord c’est vous, rejetez le négativisme et l’attitude de victimisation, cultivez l’envie de victoires et de conquêtes, apprenez de vos frustrations pour créer des solutions en termes de services ou de produits, domptez votre stress, prenez soin de votre corps, assumez votre responsabilité sans culpabiliser les autres, soyez quelqu’un de confiance, pensez grand et commencez petit, refusez de vous contenter de la moyenne médiocre, ne dépendez ni du gouvernement ni de tiers, sélectionnez bien ceux qui vous entourent, souhaitez être le meilleur dans tout ce que vous réalisez, ne soyez pas un lâche devant la peur de l’inconnu… Etc.

Cela s’apprend et aucun diplôme n’atteste de ces habiletés. Ce sont ces habiletés qui feront de vous quelqu’un qui sortira de la multitude pour ne plus JAMAIS être un numéro de plus dans la masse.

Politique & Business

Croyez-vous en Trump ou en Hillary ou bien en François Hollande ou Copé ou Sarkozy ou DSK ?

Peu importe le politicien il ne peut vous sauver. La raison pour laquelle les politiciens ne peuvent pas vous sauver et ne peuvent rien faire pour vous c’est parce que vous devez vous-même devenir président, je veux dire le président de votre industrie, le président de votre market. 

Ils ne peuvent pas vous aider et c’est seulement toi même qui possèdes les ressources et les connaissances. As tu compris ?

C’est à toi-même de prendre le contrôle de ta propre économie plutôt que d’être une victime passive de l’économie ou du gouvernement.

Voici 2 points essentiels pour ma campagne comme président :

– Numéro 1 le salaire minimum.

– Numéro 2 les coûts de l’université.

  1. Si vous augmenter le salaire minimum les prix vont augmenter parce que personne de l’autre côté ne va pouvoir supporter cette augmentation. Donc augmenter le salaire n’est pas du tout une solution et la solution c’est d’augmenter votre productivité et créativité. Á vous de choisir : étudier pour être employé ou étudier pour être employeur comme je l’ai expliqué dans une podcast.
  2. Qu’en est il d’oublier le prix de l’université ? En fait tu n’as pas besoin d’aller à l’université pour avoir une éducation financière car l’école n’enseigne pas d’habiletés ni de compétences pratiques mais seulement des connaissances encyclopédiques inutiles et justes théoriques. Pourquoi s’endetter pour étudier des choses inutiles alors qu’internet nous fournit toute la formation du monde depuis notre téléphone portable. Bien sûr moi j’aurais voulu aller par exemple à Harvard mais pour les connexions, les contacts, le networking et non pour apprendre. J’aurais voulu pouvoir prêter plus d’attention mais malheureusement comme la majorité des étudiants je n’avais pas d’objectif c’est à dire que je ne savais pas où je voulais aller. Mais dans notre société c’est ça : les études sont vu comme une fin et non comme un moyen. Les gens n’ont pas d’objectif précis et ils ne savent pas ce qu’ils vont faire en fait une fois diplômé. Voilà le problème : l’université n’apporte pas la sécurité financière. J’ai déjà écris un article expliquant que l’école n’enseigne pas la création de richesse.

Peu importe qui gagne les élections, ce qui importe c’est d’être 100 % au contrôle de votre propre économie.

Vous devez avoir seulement cela en tête : avancer vers la réalisation de vos objectifs.


Téléchargez mon ebook !
J’ai un nouveau prix maintenant il est à 15 € donc allez-y téléchargez le et investissez en vous même !

Investir en vous même = voter em vous même et en personne d’autre.

Présentez votre entreprise à des investisseurs

Voici comment formaliser la présentation de votre entreprise à des investisseurs :

PROBLÈME

Il existe un problème et

Personne n’a encore réussi à le résoudre.

Et nous, nous avons apporté la solution.

PRODUIT

Voici notre différentiel.

Testez notre démontration.

Les gens adorent notre produit.

MARCHÉ

Ces personnes/ entreprises sont nos cibles initiales et potentielles. Nous ne parlons pas de milliards mais de vrais utilisateurs/ clients payants.

Voici comment nous nous positionnons dans l’écosystème.

Voici notre sauce spéciale qui nous rend différent.

CHIFFRES

Notre modèle de business est ventes – coûts variables = marge de bénéfices.

Voici notre distribution et nos conversions.

Nos indicateurs de performance ne sont pas des chiffres alignés mais des suivis de croissance, des ventes et du retour sur investissement.

HISTOIRE

Voici notre histoire avec des évènements marquants et aussi amusants.

Voici notre équipe et ce que nous avons fait.

Voici le plan  d’action pour les prochains 12 à 18 mois.

FINAL

Voici notre plan d’affaires ou notre prévision de cash flow pour 18/24 mois.

Notre objectif est d’être un leader dans le …

Utilisez la narration pour faire plaisir à Jeff Bezos et à Steve Jobs.

Acheter et non vendre son temps

Dans cette podcast j’explique qu’avoir du temps pour soi est essentiel pour un entrepreneur.

En effet les pauvres vendent leur temps contre de l’argent alors que les riches achètent du temps pour soi.
Suivez les pensées d’un entrepreneur et investisseur de succès !

Être employé ou être employeur…

Dans cette podcast je met en avant le fait que l’entrepreneuriat est acquis et non inné.

En effet entreprendre est une science que chacun peut apprendre avec des outils, des atitudes et des connaissances que je partage ici et à travers mon blog.

Suivez les pensées d’un entrepreneur et investisseur de succès !

Les entrepreneurs de succès sont plus désobéissants, indisciplinés et subversifs que nous.

Quels sont les points que nous notons pour sélectionner nos start ups ?

Désobéissance, indiscipline et subversion.

Cela peut sembler bizarre pour certains mais pourtant ce qui est statistiquement prouvé c’est que les entrepreneurs de succès ont ces traits de désobéissance, d’indiscipline et de subversion. Bien sûr nous ne souhaitons pas être immorals. Les foundateurs d’Airbnb ont démantelé Craigslist jusqu’à se créer des problèmes. Bill Gates a vendu IBM DOS alors qu’il n’avait encore rien et a ensuite acheté un OS à quelqun pour $50,000. Mais la clé c’est de connaître les limites du bon sens et de savoir comment on peut les casser : envoyez balader le bon sens !

La vision stratégique.

La vision c’est cet élément « secret »que le fondateur possède et qui devient la culture de l’entreprise traduite en actions et non en une phrase sur un mur : voir ici comment clarifier ses propres objectifs et aussi quel est votre projet ? La vision stratégique peut être liée à une habileté ou compétence unique concernant une nouvelle technologie ou alors une connaissance sur un domaine que la majorité a laissé de côté. Cela est acquis et non inné ! Sans vision stratégique une start up est seulement une petite version fragile d’une plus grande entreprise. La grande vision stratégique est une arme d’attaque pour une start up de succès. On me demande souvent « Pourquoi protégez vous tellement vos fondateurs au sein de votre entreprise de Capital Venture? » Pour faire simple : sans la force d’une vision inspirante traduite en actions nous n’aurons pas de magie qui fonctionne pour les clients, ni pour les employés.

Excellence comme standard.

Dans le recrutement des équipes principalement et cela permet de poursuivre nos objectifs de long terme.

Pérsévérer.

C’est l’amour pour notre idée. Ce que je ne supporte pas c’est quand un foundateur/CEO souhaite jeter l’éponge avant moi : enthousiastes de long terme. Il n’existe pas de succés en une nuit et une entreprise performante demande énormèment de travail et de milliers de petites actions mises bout á bout réalisent de grandes choses.

 

Curiosité ou soif de connaissances.

Quand vous regardez le parcours de grands CEO comme Larry Page Bill Gates et Mark Zuckerberg, ce qui est formidable c’est la vitesse extraordinaire à laquelle ils apprennent. Ils absorbent de nouvelles informations comme des éponges, sur comment recruter, croître, construire une culture, comment construire une entreprise et pas seulement un produit, etc. Leur curiosité insatiable et leur engagement pour être meilleur et plus intelligent chaque jour est ce qui fait la différence entre un foundateur d’un produit qui ne correspond pas au marché à un entrepreneur légendaire qui réunit tous les éléments du succès : la soif de connaissances.

 

Installer le bouton « autopilot » dans votre boîte.

Les voitures qui dirigent toutes seules de google, de tesla ou d’autres boîtes arrivent et votre boîte à vous a un bouton autopilot aussi ? Automatiser son business est une étape à passer pour disposer encore plus du temps pour soi. Vous devez travailler SUR votre business et non dans votre business !

Un business est construit pour nous libérer. Nous ne montons pas notre boîte pour devenir employé de la boîte mais pour avoir du $ et avoir du temps pour nous-même.

Disposer de son temps est un vrai luxe que l’entrepreneuriat permet. 

L’autopilot permet de pouvoir aller voyager quand on veut et oú l’on veut, sans date de retour obligatoire. L’autopilot nous permet de ne pas devoir aller au bureau tous les jours, mais encore mieux il permet de ne pas devoir de compte ni même d’explications à personne. La configuration d’un bouton autopilot est facile à mettre en place dans une entreprise. Et ce qui est super c’est que certains employés adorent même occuper les postes de responsabilité à votre place !

Que veut dire : «installer le bouton auto-pilote ?» C’est confier la gestion quotidienne à une autre personne et aussi automatiser au maximum le fonctionnement de notre entreprise. 
Á notre époque on peut robotiser les RH, la comptabilité, le marketing, la distribution, la vente, le commercial. On peut rendre notre boîte plus productive grâce aux nouvelles technologies.

Mettre sa boîte en mode autopilot cela veut aussi dire déléguer, confier certaines tâches à d’autres, plusieurs personnes au sein de notre équipe, ou du personnel d’une autre entreprise. On peut aussi installer ou acheter un ou des software ou les monter et tester nous même en interne par nos propres équipes. 

Il faut principalement se focaliser sur l’essentiel, sur son core métier comme je l’ai déjà évoqué dans 15 techniques qui catapultent les bénéfices de votre entreprise. En effet une gestion centrée sur la création de valeur repose sur le fait d’avoir seulement 1% de participation dans l’opérationnel mais ce 1% est justement sélectionné pour impacter plus de 50% de la valeur produite.

Cela demande de connaître et de surveiller régulièrement les indicateurs clés de performance financière de votre société. 

Comme je l’ai dit c’est travailler sur votre business et non dans votre business. 

Commencez à penser votre business de cette façon !

Business en autopilot

Recette du succès. Partie 4.

Voici le lien de la partie 1, de la partie 2 et de la partie 3.

Je souhaite revenir ici sur le partage qui est plus important que «l’expérience utilisateur»  pour une croissance à forte vitesse via le marketing viral.

L’expérience du service ou du produit n’est en fait pas révolutionnaire mais elle est présentée comme. C’est surtout la simplicité de pouvoir partager ultra facilement ce produit ou service avec ses proches qui crée de la croissance. C’est le partage comme moteur exponentiel de croissance.

Allez y vous aussi : créez vous mêmes des widgets pour vos produits ou services que tous pourront copier et coller partout !

Un exemple connu c’est Youtube qui est devenu célèbre, c’est à dire avec des utilisateurs réguliers grâce à leur video player super facil d’être intégré partout (embeddable).

Slideshare aussi a été à fond dans cette tactique avec leur Powerpoint viewer qui s’intégrait à tout website et qui était crée dés l’origine pour être partagé. Qui se doutait qu’un outil basique pixelisé tel Slideshare allait déboucher sur  un exit de $ 119 millions (acheté par LinkedIn) ? Et bien voici ce que permet le partage… Alors allez y partagez et faites partager vos produits et services. Et partagez et faites partager mon blog !

Recette du succès

Qui est Antoine Bachelin Sena ?

Mon nom est Antoine Bachelin Sena.
Suivez moi sur LinkedIn, sur Facebook, sur Quora, sur Instagram, ou sur Gladiacteur.
Je suis investisseur (dans différentes entreprises et principalement Bachelin Sena Venture Capital qui investit dans des fondateurs partout dans le monde).
J’ai crée différentes entreprises et je raconte mes expériences et mes à réflexions à travers le journal de bord d’un entrepreneur de façon divertissante et provocative.
J’ai également écris le livre «les 10 règles d’or secrètes du succès» disponible sur Amazon.
J’aborde énormèment de sujet dont pourquoi envoyer balader le bon sens, pourquoi l’école n’enseigne pas la création de richesse, pourquoi fuir le troupeau, comment créer un niveau de qualité époustouflant, comment multiplier les bénéfices et beaucoup plus de connaissances qui seraient très utiles à partager.
Je peux également offrir à des rendements très elevés au Brésil ou j’habite depuis 2011 : on a plus de 16% par an de retour sur investissement (contato@bsimobiliaria.com).

Ne ratez pas cette opportunité !

Ne cherchez pas un job car votre vie mérite plus que cela !

Autour de la vingtaine, durant mes études universitaires j’entendais mes parents me dire de chercher un job et ils ont augmenté la pression jusqu’à la fin de mes études.

Au final je n’ai jamais décroché de CDI !

Á la fin de mes études je travaillais à réaliser un de mes rêves : la création d’un hotel écoluxe au Brésil. Ce projet ne s’est pas encore réalisé mais j’ai à l’époque crée Ko Gyo Holdings qui est un Fonds d’Investissement spécialisé sur les pays émergeants.

Je savais déjà à l’époque que dans la vie il y a des trucs plus intéressants à faire que de chercher un job ! Voici des articles intéressants ici : L’école n’enseigne pas la création de richesse. et L’entrepreneuriat n’est pas inné mais ACQUIS !

Il n’est pas possible d’aimer 100% d’une entreprise qui n’est pas la votre. Pas question pour moi d’être un pion, un numéro en plus, remplaçable, jetable. Je ne trouvais pas ma place dans les entreprises qui m’accordaient une interview. Cette quête de sens m’a fait connaître l’entrepreneuriat qui permet de réaliser nos rêves en même temps que je définissais mes priorités, mes désirs, mes envies, mes projets de vie. L’entrepreneuriat c’est tout cela.

Il est important d’apprendre à gagner de l’argent pour faire ce que vous voulez de votre vie. Comme je l’ai déjà dit Il n’y a pas de libertés sans $.

Notre vie est courte et les riches dépensent leur argent pour avoir du temps pour soi alors que les pauvres dépensent leur temps pour obtenir de l’argent : Acheter du temps et non vendre son temps.

Valorisez votre temps ! Le temps passe et ne revient pas !

Vous n’avez pas besoin d’un job mais vous avez besoin d’argent alors apprenez comment créer des businesses ! L’entrepreneuriat s’apprend. Gagner de l’argent s’apprend et c’est l’inverse d’une loterie, c’est une science ! C’est précis et il suffit de suivre mon journal de bord : Ebook “Les 10 règles d’or secrètes du succès.”

Quel est votre projet ?

Quel est votre projet ? Définissez le ! Vous ne l’avez pas encore défini ? Définissez le ! Étudier sans projet c’est comme diriger une voiture sans savoir oú aller.  Étudier c’est un moyen et non une fin en soi. Controlez votre vie !

La plus grande source d’énergie et d’inspiration pour votre quotidien c’est la vision que vous avez de votre futur. Beaucoup de personnes pensent le contraire c’est à dire ils croient que c’est dans le présent que nous trouvons l’inspiration pour construire le futur. Je m’explique : quand nous avons des rêves, des désirs, et que nous savons où nous voulons être, qui nous voulons être et ce que nous voulons avoir dans le futur alors nous devenons amoureux de cette vision du futur. Cette vision nous donne la force et l’inspiration nécessaire pour surmonter les difficultés qui laissent K.O beaucoup de gens tous les jours.

Sans cette vision du futur qui met en perspective le présent apparaît l’ennui, la frustration et l’incompréhension de ce présent vide de sens. Quand je pense à cela je comprend mieux la vie de la majorité qui se traîne le lundi en reprenant le boulot. C’est une vie de souffrance, de frustration, de non réalisation.

Je ne désire ce malheur pour personne…

Que l’argent ne soit plus un tabou !

7 personnes sur 10 n’aiment pas parler d’argent … 

Ce seront sept personnes qui resteront pauvres !

D’après mes recherches, cependant, l’avenir peut être prometteur. Il semble que les nouvelles générations sont à l’aise pour parler un petit peu plus. Cela expliquerait l’explosion des médias sociaux et combien ces personnes sont ok pour partager avec des inconnus. En effet lorsque vous avez un désir d’apprendre, il semble que tout est possible ! Cette curiosité peut conduire à être plus ouvert, sans jugement d’esprit. Vous voyez vos erreurs du passé, et au lieu de répéter les mêmes reactions pour les mêmes résultats vous apprenez d’elles.

Vous pouvez approcher la notion de l’argent avec un QE et QI plus élevé sans être étouffé par la peur. Car la peur tue nos rêves tout comme elle tue les opportunités et elle tue notre développement personnel. 

La peur vous empêche de vivre pleinement. Lorsque vous avez moins peur, vous pouvez enfin commencer à prendre des mesures pour réaliser vos rêves.

En fin de compte, les conversations sur l’argent sont essentielles pour réaliser nos rêves !

Dans un premier temps vous devez comprendre pourquoi vous ne réalisez pas vos rêves. Vous devez savoir comment l’argent fonctionne et comment vous travaillez…

Si vous trouvez de la valeur dans mes articles, merci de les partager avec votre famille, vos collégues et vos amis. Vous ne voulez pas qu’ils restent bloqués dans la réalisation de leurs rêves!

J’écris pour rendre la vie meilleure.

Il n’y a pas de libertés sans $ 

Les pauvres vendent leur temps contre de l’argent alors que les riches dépensent de l’argent pour avoir du temps pour eux-mêmes. 

​En effet, l’objectif d’avoir du temps pour moi-même m’a amené vers l’entrepreneuriat. 
C’est une philosophie pratique et merveilleuse qui permet une totale réalisation de notre potentiel. 

Faire en sorte que l’argent travaille pour nous est une philosophie de riches alors que les pauvres pensent à travailler pour gagner de l’argent.

La liberté n’existe pas sans argent. 

L’argent apporte le confort, l’absence de soucis, l’absence de stress, l’infinité de possibilités, l’infinité de choix, de chemins possibles, de nouvelles choses à découvrir, de nouveaux paysages, de nouveaux horizons, de nouveaux questionnements, de nouvelles pensées, de nouvelles idées, de nouvelles opportunités… et plus encore.

La pauvreté c’est la stagnation et le manque d’imagination !

Le temps passe trop vite pour ne pas prendre au sérieux la réalisation de vos rêves. 

S’il vous plaît ne passez pas votre vie à seulement payer des factures : ayez des projets et des plans A, B et C.

S’il vous plaît gagnez beaucoup d’argent car sans argent vous ne pouvez rien faire.

Oui il y a une lumière au fond du tunnel ! Soyez motivés, inspirés et avancez un petit peu chaque jour pour y arriver !

Il n’y a pas de liberté sans $ ! Ceux qui disent le contraire sont des ignorants, menteurs et/ou manipulateurs. Allez y lancez vous ! Maintenant et pas demain !

Contratez moi comme SPEAKER !

Contratez moi comme speaker !

Antoine Bachelin Sena est tout autant divertissant que provocateur.

Son message fait sens car il parle à coeur ouvert à partir de ses propres expériences.

Il met l’accent sur nos qualités afin de tracer un chemin clair vers le succès.

Speaker charismatique, il laissera l’auditoire à la fois motivé et captivé !

Laissez vos coordonnés ci-dessous afin de contrater Antoine Bachelin Sena comme SPEAKER!

Ne confondez pas Individualité et Égoïsme. Partie 2.

Cet article s’inscrit dans la continuation de l’article sur les différences entre individualité et égoisme dont voici le lien de la partie 1 ici : Ne confondez pas Individualité et Égoïsme.

Qui ne pense pas par soi-même et ne questionne pas ce qui lui est présenté devient facilement manipulable. Pourtant, suivre les autres est un comportement que la majorité adopte : comme être employé et non employeur, aller au bureau tous les jours, gagner peu d’argent, investir dans les mêmes choses que ses voisins…etc. Ce mode de vie est répété par la majorité des gens. Être manipulé veut dire copier ce mode de vie là et ne pas réaliser son potentiel et la poursuite de ses rêves que l’entrepreneuriat permet.

C’est vrai : de la quête de sens et de réalisations naît l’entrepreneuriat. C’est un virage à 180 degrés et une révolution de nos vies pour celui qui reconnaît cela. Entreprendre c’est merveilleux : c’est une science à la fois psychologique (se comprendre soi-même, analyser ses désirs, questionner sa vision…etc.), sociale (interagir avec ses équipes, montrer l’exemple, être un leader…etc), économique (plannifier, inventer, analyser…etc.), technologique, philosophique, spirituelle et qui touche en fait à tous les domaines de nos vies.

Dans nos sociétés dans le monde entier pourtant la propagande collectiviste règne pour confondre les esprits de la masse en mystifiant ce qu’est entreprendre. Celui qui entreprend comprend qu’individualité ne veut pas dire égoisme et qu’entreprendre est la plus grande des réalisations de nos vies. Pourquoi ? Vivre de sa passion et atteindre des objectifs (voir ma to do list – liste de choses à faire durant ma vie) que nous nous sommes nous-mêmes fixés et que personne d’autre ne fixe pour nous est profondément libérateur. Ce processus apporte une satisfaction immense.

L’égoisme en fait c’est de faire comme les autres, comme le statu quo, comme le dicte le bon sens et sans se défier pour réaliser nos propres désirs. L’égoisme c’est de rester assis en étant habitué à une routine triste et grise. Alors allez y à fond et révolutionnez enfin vos vies et envoyez balader le bon sens !

L’individualité veut dire suivre ce qui nous touche profondément, ce qui possède une force immense pour nous faire bouger.

L’individualité c’est comprendre que les trucs les plus cools ne sont pas raisonnables et pourquoi « être raisonnable » ne veut en fait rien dire pour un individu.