NE DEMANDEZ PAS LA PERMISSION

La société se divise en deux catégories : ceux qui demande la permission et ceux qui ne demandent pas la permission. Cela a toujours été ainsi et je pense sincèrement que ceux qui veulent créer leur propre destinée ne demandent pas permission.

Certaines organisations sont très hiérarchiques et avec énormément de soumission. Certains fonctionnements dans nos sociétés sont très rigides et ne nous permettent pas de développer nos projets.

Pourtant à notre époque il n’a jamais été aussi facile de créer sa boîte donc nous n’avons plus d’excuses pour faire avancer nos sociétés. Les connaissances sont toutes disponibles et le secret c’est de découvrir comment la bien-pensance de la majorité est une mauvaise chose.
Ne suivez pas le troupeau. Rêvez, voyagez, flânez bref, soyez des rebelles intelligents.

Il n’existe pas une vérité universelle ou une justice universelle ou encore une morale universelle. Il existe des interprétations qui varient au cours du temps et selon les lieux. Il n’existe pas de perfection : nous sommes des êtres humains imparfaits.

Alors pourquoi attendre pour faire quelque chose ? Faites le en l’état, dans son premier jet. Le client sera toujours plus content de recevoir quelque chose d’imparfait plutôt que rien du tout.

Dire cela fait rire mais faire cela fait taire. Obligez vous à mettre en place des activités chronométrées qui exigent de prendre des raccourcis sans demander l’autorisation. Agir dans l’urgence pour répondre à des besoins du moment c’est ce qui permet à tous d’évoluer.

Lorsque l’on répond à des besoins du moment on est dans l’action et il n’y a aucune place pour la procrastination ou pour demander la permission.

L’entrepreneur est un rebelle. Quelqu’un qui n’aime pas s’asseoir et se taire dans la classe alors que c’est la première chose qu’il nous est enseigné de faire. Et si on y pense bien cela est terrible d’enseigner la soumission et la fermeture d’esprit.

L’ouverture d’esprit, la créativité c’est quelque chose qui se travaille et qui n’est pas du tout inné.

Quel est le prix du temps ?

Aimeriez vous vivre 250 ans ?

Selon les concepts de mathématiques financières oui c’est possible. Il suffit d’acheter du temps.

Quand vous financez votre business par exemple, vous êtes en train d’acheter du temps. Car même sans avoir l’argent pour acquérir le bien vous commencez à utiliser le bien de façon anticipée.

Quel est le prix du temps ?

Les intérêts. Un exemple illustrant cela c’est quand vous vendez votre entreprise. Pour analiser sa valeur vous anticipez la projection des résultats des années à venir, tout en applicant une actualisation qui adapte le montant potentiel aux prix du moment.

Quel est le prix du temps ?

En plus de cette anticipation il faut ajouter le temps libre gagné et dont vous pouvez faire ce que vous voulez. Cela aussi s’apelle acheter du temps.

Le prix du temps c’est la valeur du rabais obtenu, des bénéfices anticipés en terme de temps libre. Écoutez ma podcast sur ce sujet : Acheter et NON VENDRE son temps. (Dans cette podcast j’explique qu’avoir du temps pour soi est essentiel pour un entrepreneur. En effet les pauvres vendent leur temps contre de l’argent alors que les riches achètent du temps pour soi.)

Une autre façon d’acheter du temps pour soi c’est avec le courage et les compétences de construire des projets à valeur ajouté (voir le défi de la valeur). Il est possible de cette façon de sauter des dizaines d’années en peu de mois lorsque votre projet devient réalité et les graines devenues fruits peuvent être cueillis.

Quel est le prix du temps ?

Quels sont vos actifs, vos businesses ?

La prochaine fois que quelqu’un vous demande votre âge, qu’allez vous répondre ?

Quel est le prix du temps ?

Aimez vous tout contrôler ?

On m’a demandé une fois, « vous considérez-vous comme un monstre obsédé du contrôle? » J’ai répondu, « oui je le suis totalement et sans aucun doute. » Nous allons définir le contrôle dans cet article.

J’aime le contrôle, le contrôle des situations, des objectifs, des résultats. J’adore cela ! Les seules personnes qui n’aiment pas le contrôle sont celles qui ne l’ont pas ou qui l’ont mal utilisé dans le passé.

Si vous ne voulez pas de contrôle, pourquoi? Vous ne voulez pas de pouvoir? Vous ne voulez pas prendre des décisions?

Tous mes modèles en grandissant étaient prêts à exercer un contrôle. Qui n’aime pas et n’admire pas la personne au contrôle, le super-héros qui se met en danger pour résoudre les problèmes, protéger les gens et sauver le monde?

James Bond, par exemple, a tout l’équipement nécessaire. Il est également toujours en train de tout contrôler en étant même prêt à ignorer l’autorité pour faire la bonne chose, et il est même plus dangereux que les méchants !

La différence entre le succès et l’échec est que le succès prend la situation en place et la fait fonctionner à son avantage.

Le contrôle n’est jamais une mauvaise chose sauf si vous ne controlez rien.

Le contrôle vient de la préparation et de la prise en charge de vos résultats.

En analysant, ceux qui réussissaient étaient – à un moment ou à un autre de leur vie – prêts à se mettre dans des situations inconfortables, alors que ceux qui échouaient recherchaient le réconfort dans toutes leurs décisions.

Si vous n’êtes pas à l’aise du fait de prendre le contrôle, vous devez aprendre à surmonter vos sentiments.

Décidez de prendre le contrôle même de l’inconfortable. C’est justamente là où vous aurez le plus de résultats significatifs.

Soyez prêt à être mal à l’aise, et faites ce qui rend les autres mal à l’aise en sachant que la plupart des gens ne s’aventureront jamais dans l’inconfortable et ne le contrôleront jamais.

Allons plus loin. Si je dirigeais le monde; et j’adorerais diriger le monde; je ferais plusieurs choses:

  • Plus de salaire minimum. Désolé, mes amis smicards mais tout dans la vie est une vente et tout ce que vous gagnez est une commission. Vous commencerez à gagner beaucoup plus lorsque vous devrez tout gagner. Ce ne sera pas facile mais vous me remercierez plus tard.
  • La vente serait enseignée dans chaque école. Il est ridicule que l’on nous enseigne seulement certaines matières à l’école en négligeant des compétences plus pratiques et qui changent la vie.
  • L’université publique n’existerait plus. Elle deviendrait privée, payante, plus spécialisée et réservée aux quelques privilégiés qui le veulent ou qui en ont besoin, et non pas à tous les 18 ans comme quelque chose qu’ils doivent faire. Aujourd’hui à 25 ans ils étudient encore des choses générales, trop de théorie et rien de pratique. Trop de gens rentrent dans la vie active à presque 30 ans.
  • Plus de gens porteraient des armes. Plus de gens qui portent des armes seront plus de gens prêts à mettre un terme au mal. Ceux qui ne combattent pas le mal contribuent au mal. Le mal persiste quand les bonnes personnes ne font rien. Chargez vos guns mes amis.
  • Réduction des taxes et du nombre de fonctionnaires publics. L’état vous vole et gaspille ensuite.

Si vous voulez m’appeler un monstre obsédé du contrôle, je considère que c’est un compliment.

Prenez le contrôle d’abord de votre propre vie et ensuite vous pouvez commencer à contrôler plus du monde.

Ne cherchez pas un job car votre vie mérite plus que cela !

Autour de la vingtaine, durant mes études universitaires j’entendais mes parents me dire de chercher un job et ils ont augmenté la pression jusqu’à la fin de mes études.

Au final je n’ai jamais décroché de CDI !

Á la fin de mes études je travaillais à réaliser un de mes rêves : la création d’un hotel écoluxe au Brésil. Ce projet ne s’est pas encore réalisé mais j’ai à l’époque crée Ko Gyo Holdings qui est un Fonds d’Investissement spécialisé sur les pays émergeants.

Je savais déjà à l’époque que dans la vie il y a des trucs plus intéressants à faire que de chercher un job ! Voici des articles intéressants ici : L’école n’enseigne pas la création de richesse. et L’entrepreneuriat n’est pas inné mais ACQUIS !

Il n’est pas possible d’aimer 100% d’une entreprise qui n’est pas la votre. Pas question pour moi d’être un pion, un numéro en plus, remplaçable, jetable. Je ne trouvais pas ma place dans les entreprises qui m’accordaient une interview. Cette quête de sens m’a fait connaître l’entrepreneuriat qui permet de réaliser nos rêves en même temps que je définissais mes priorités, mes désirs, mes envies, mes projets de vie. L’entrepreneuriat c’est tout cela.

Il est important d’apprendre à gagner de l’argent pour faire ce que vous voulez de votre vie. Comme je l’ai déjà dit Il n’y a pas de libertés sans $.

Notre vie est courte et les riches dépensent leur argent pour avoir du temps pour soi alors que les pauvres dépensent leur temps pour obtenir de l’argent : Acheter du temps et non vendre son temps.

Valorisez votre temps ! Le temps passe et ne revient pas !

Vous n’avez pas besoin d’un job mais vous avez besoin d’argent alors apprenez comment créer des businesses ! L’entrepreneuriat s’apprend. Gagner de l’argent s’apprend et c’est l’inverse d’une loterie, c’est une science ! C’est précis et il suffit de suivre mon journal de bord : Ebook “Les 10 règles d’or secrètes du succès.”

Les trucs les plus cools ne sont pas raisonnables

Les personnes qui font les trucs les plus cools (exemple faire un tour du monde en voilier avec ses enfants) sont vus comme non « raisonnables » par la majorité (avec des critiques du style : »les enfants ne vont pas à l’école durant tout ce temps ! »).

Mais en fait les enfants apprendront plus de choses durant ce voyage.

tour du monde en voilier

Beaucoup plus de choses que durant toute une vie d’adulte alors je crois que cela vaut fortement la peine.

En fait la majorité est molle, peureuse et ne questionne pas ses habitudes.

Vive les aventuriers et les courageux oui, je le dis.

Vive ceux qui prennent des risques !

tour du monde 2

Vive les personnes qui ne sont pas « raisonnables » ! En fait les « bien-pensants » ne comprennent pas ce qu’est être raisonnable et ce qu’est être non raisonnable. La vérité c’est qu’être bloqué tous les jours des heures au bureau n’est pas du tout raisonnable, c’est même complétement idiot, complétement fou, c’est être un esclave enfermé.

C’est important de tout questionner et de voir comment faire les choses différemment.

Il existe toujours une façon différente de faire les choses.

Trouver ces nouvelles alternatives, ces nouvelles routes, ces nouvelles façons de voir et de faire demande de raisonner véritablement.

Voilà ce que veut dire raisonner, plannifier, tester, innover, changer.

tour du monde 3

Il faut avoir peur de ne pas innover, il faut avoir peur de ne pas élargir son champ de vision. Il ne faut pas avoir peur de vivre ses rêves et de faire tout ce que l’on veut.

La vie est faite pour cela et il n’y a rien de plus triste que de vivre la vie de quelqu’un d’autre.

La vie est courte, belle et sauvage alors ne perdons pas notre temps à ne rien tenter de différent car c’est cela qui donne du goût à la vie !

gout de la vie

 

Entreprendre n’est pas un privilège d’une élite intellectuelle, sociale ou économique.

Entreprendre n’est pas un privilège d’une élite intellectuelle, sociale ou économique. L’entrepreneuriat est un mode de vie pour ceux qui veulent vivre de manière différente, s’échapper du conformisme et faire bouger les choses.

Entreprendre est pour tout le monde (tous les goûts, les cultures, les races, les niveaux d’éducation et pour tout type et toute taille du rêve). Ceci est parce que l’esprit d’entreprise est démocratique et méritocratique. Tout le monde peut commencer très petit et avec son travail, croître sans limites.

Une personne qui a étudié beaucoup de choses sur la gestion, la comptabilité, le marketing, etc. et qui sort de la meilleure université du monde a suffisamment d’outils dans ses mains, c’est vrai. Mais comme l’esprit d’entreprise n’exclut personne, il est normal de voir parmi les entrepreneurs ceux qui n’ont même pas mis le pied à l’université et qui sont des entrepreneurs prospères (via ses propres recherches, ainsi que beaucoup de courage, de créativité et de détermination).Enreprenre 2Ces personnes ont adopté ce mode de vie, car à un moment donné s’est manifesté un désir très fort et ce désir pour eux était suffisant pour se lancer, persévérer et surmonter toutes sortes de difficultés. Sans ce désir très fort et cette faim insatiable pour avancer vers la réalisation de ses objectifs et de ses désirs, le diplômé de la meilleure université du monde ne va nulle part dans la poursuite de ses rêves et passe sa vie en vain.

L’entrepreneuriat devrait être le thème central de l’éducation à l’école, donnant des références pour  tous les enfants en leur racontant les histoires de ces entrepreneurs, ces gens ordinaires qui ont entrepris, ceux qui dans la communauté sont devenus des agents de changement. L’entrepreneur étant celui qui a prospéré dans le désert et a triomphé du désespoir et du manque de perspective.

L’entrepreneur est chaque enfant, avec son audace juvénile, sa créativité et sans les craintes implantés par la société qui vénère la stabilité et est terrifiée par le risque.

entreprendre 3 L’entrepreneuriat est ce style de vie qui naît avec chaque enfant, mais qui avec le temps finit par être remplacé par l’insécurité, la peur et la médiocrité.

L’entrepreneuriat est pour vous, pour moi, pour les pauvres, les riches, les noirs, les blancs, les indiens, les diplômés à Harvard ou au Collège de West Tribobó, ceux qui ont des parents riches ou ceux qui sont orphelins.

L’entrepreneuriat n’est pas pour engraisser votre cerveau avec l’accumulation d’information qui n’est jamais mise en pratique.

Alors je dis à haute voix: L’ENTREPRENEURIAT EST POUR TOUS.