«Le meilleur investissement de ma vie c’est : une chaise de plage.»

Pour expliquer le titre de cet article : quand j’avais 20 ans c’est ce que m’avait dit un ami investisseur français multimillionnaire qui habitait un magnifique triplex face à la plage à Rio de Janeiro.

Il ne m’expliquait pas ce qu’il faisait dans la vie, à part rénover ce triplex et avoir des investisseurs qui faisaient travailler son argent.

Je pensais qu’il se moquait de moi et que c’était une blague mais en fait c’est une jolie parabole.

On passe nous journées à la plage à Rio et louer une chaise de plage tout le temps demande de l’argent (moi je mettais souvent ma serviette à même le sol) et avoir sa chaise longue pliante à soi fait sens. Mais au-delà de cela il voulait signifier pas mal de choses sur sa philosophie de vie et ce n’était pas une blague anodine.

Je l’avais juste connu cette après midi sur la plage et je n’ai pas gardé contact ni son nom car à l’époque la réussite matérielle n’était pas mon objectif (je vivais dans le temple bouddhiste zen soto de Copacabana, Eininji, avec la sangha de Ryotan Tokuda Roshi, dans une ancienne maison au début de la favela de Cantagalo). Si voulez, lisez ici : business et méditation.

Aujourd’hui j’aimerais bien savoir son nom et ce qu’il fait mais peut être que c’est mieux de ne pas le savoir car cela m’a rendu autodidacte, seul Dieu sait. Peut être que je n’aurais pas fait cela : http://investirbresil.fr

La parabole que nous appellerons de chaise longue de plage montre finalement la simplicité, que nous n’avons pas besoin de grand chose. Que le bonheur ne demande pas beaucoup d’argent mais une décision inteligente. Peut être que c’est cela qu’il voulait me dire à l’époque à moi qui était pourtant intéressé par les bien matériels mais trop orgueilleux pour le reconnaître et pour lui demander comment il faisait.

L’humilité de demander, de savoir reconnaître que l’on ne sait pas est un tabou dans notre société où tous voulons briller et apparaître. Mais nous perdons des opportunités de cette façon arrogante et c’est extrêmement dommageable.

On a besoin de très peu en fait. Des fois je me dis que je devrais tout vendre et vivre à la campagne avec des poules dans une maison de bois. Et vivre des fruits et légumes plantés et des oeufs des poules, de la pêche etc. Peut être que je ferais cela à un moment de ma vie qui sait.

Il y a des personnes qui nous disent des choses importantes que l’on ne prend pas au sérieux et d’autres qui nous disent des choses non importantes que l’on prend au sérieux.

L’important c’est nous qui le définissons et qui avançons dans notre vie avec ce que l’on peut.

Par exemple lorsque j’ai rencontré en Australie en 2010 dans un shopping un milliardaire australien qui possédait plusieurs mines et que je l’ai reconnu de magazines et je l’ai abordé en lui demandant comment être milliardaire il m’a dit de persister et que c’était la clé. Peut être cela paraît bateau, cliché, cul-cul la praline, peu profond, et du développement personnel bidon pas cher mais cela faisait sens pour moi. Cela faisait énormément de sens pour que je continue à avoir les forces dans ma lutte journalière épuisante émotionnellement.

L’important c’est que cela raisonne pour nous.

Construir ce qui a de la valeur

Imaginez que vous avez un terrain et que vous souhaitez y construire un bâtiment.

Et ce bâtiment représente votre famille, votre carrière, vos projets futurs, les actifs que vous voulez gagner, l’histoire que vous voulez écrire.

Tout le monde a des terres, et tout le monde, j’imagine, veut construire quelque chose de beau sur cette terre.

Tout d’abord, il n’est pas possible de construire sur des ruines, des gravats ou des ordures.

La première chose que vous devez faire sur le terrain sur lequel vous souhaitez construire est de défricher ce terrain.

J’utilise cette métaphore pour dire que lorsque vous allez construire, la première chose à faire est de nettoyer.

Nettoyer quoi ? Une série de valeurs, de principes et de concepts qui salissent et accumulent des débris sur notre terre.

Et ces principes, ces valeurs existent.

Ils circulent à travers la société, l’opinion publique, la «sagesse populaire», ou le soit disant «bon sens».

Et parfois, nous héritons de ces concepts de génération en génération, de notre propre famille.

Et ces concepts salissent nos terres et orientent nos décisions.

Je ne sais pas pourquoi les gens veulent avoir une culture de stabilité et oublient que la stabilité n’existe pas et n’est pas garantie.
Je ne dis rien contre la stabilité, je dis simplement que la stabilité n’existe pas.

La culture du désir de stabilité, limite le potentiel, la vision et la créativité.

Lorsque nous sommes en danger notre intelligence et notre cerveau fonctionnent et produisent de nouvelles idées et innovations.

Et une personne qui dans son système de valeurs a une volonté de stabilité, est certainement déjà une terre pleine de débris.

Comment allez-vous construire quelque chose de grand em recherchant consciemment ou inconsciemment une stabilité qui n’existe pas ?

Le temps avance. Le temps qui passe est déjà derrière.

Par conséquent, nous ne pouvons pas perdre de temps.

Mon livre est disponible sur Amazon

Mon livre est disponible sur Amazon :

https://www.amazon.fr/dp/1719960739

Vidéo

Les sujets non enseignés à l’école ni à l’université.

Mon livre est disponible sur Amazon :

https://www.amazon.fr/dp/1719960739

Du temps libre vaut + que de l’argent !

Tout le monde dit que le temps, c’est de l’argent. Ok oui ça c’est simple. Mais ce que la majorité ne sait pas c’est qu’il faut faire la différence expliquée dans cet article entre acheter du temps pour soi et vendre son temps pour de l’argent. Et cela est essentiel ! Si vous n’avez pas encore lu ce premier article allez-y maintenant.

Parlons du temps libre car le temps passe vite et ne revient pas alors que l’argent par contre va et vient.

De plus l’argent une fois dépensé c’est fini : il ne peut être dépensé 2 fois.
Bien sûr il peut être investit et du coup multiplié. Mais c’est un autre sujet détaillé dans cet article : quel est le prix du temps ?

Le temps libre, UTILISÉ CORRECTEMENT peut générer des connaissances qui peuvent produire beaucoup plus de possibilités que de l’argent. Ce sont des nouvelles perspectives, des nouvelles façons de voir le monde, des visions différentes de ce que l’on avait habitude de voir.

La plupart des gens ont toujours cette mauvaise excuse pour ne pas avoir d’éducation entrepreneuriale et financière : ils disent qu’ils n’ont pas le temps ! C’est vraiment juste une excuse mais le problème c’est qu’ils y croient vraiment. S’il vous plaît questionnez ces croyances que la majorité suit par conformisme et envoyez balader le bon sens !

La plupart d’entre nous sont mis en quarantaine. Nous pouvons être bouleversés, tristes, inquiets ou nous pouvons voir cela comme une opportunité qui ira changer notre vie.

Au lieu de faire la navette entre le travail et la maison, que se passe-t-il si vous avez utilisé ce temps pour acquérir une compétence entrepreneuriale ? Vous pouvez enfin vous poser et réfléchir à de nouveaux choix de vie, à de nouvelles envies. C’est un peu comme durant la période de fin d’année oú vous questionnez vos derniers pas et les prochains…

Avez-vous utilisé ce temps pour élaborer une nouvelle stratégie d’investissement ? Ou appris de nouvelles connaissances en marketing ou d’autres domaines ?

Ces connaissances pourraient prendre soin de vous et de vos proches pour toujours ! Envisagez de profiter de cette occasion pour questionner, apprendre, tester.

Vous pouvez prendre des virages totalement différents dans votre vie alors s’il vous plaît permettez-vous de tout questionner et de ne rien laisser tabou.

La connaissance est la nouvelle monnaie !

Un phare pour les nouveaux navigants

Au début de notre aventure entrepreneuriale nous sommes comme un bateau perdu qui cherche éperdument la terre ferme.

Nous nous accrochons à peu de certitudes qui peuvent disparaître à chaque moment et nous laisser à la dérive !

Quelques uns se désespérent et d’autres désirent même mourir.

Quand tout est un chaos arrive alors en plus la tempête au milieu de la nuit.

Autour du bateau les requins attendent et exhibent leurs ailerons.

Á ce moment, les certitudes que nous avions restent nos seuls espoirs.

Elles nous amènent finalement à d’autres conclusions qui sont meilleures que le plan original.

Des bateaux plus grands et plus expérimentés passent à notre côté et nous laissent une carte et une boussole.

Au loin on aperçoit un phare au milieu de la nuit.

C’est un signal de terre ferme. C’est difficile mais s’il y a un cap on va enfin pouvoir mieux s’orienter.

Quand vous y êtes arrivé s’il vous plait soyez ce phare pour les nouveaux navigants.

Vidéo

Derrière des blagues beaucoup de vérités…

Vidéo

Vídeo de presentation de mon livre disponible sur Amazon

Pourquoi investir dans l’immobilier au Brésil ?

Il se lit dans le magazine économique Brésilien Exame, du 26 février 2018: «Les lancements et les ventes d’immobilier résidentiel au Brésil cette année, devraient augmenter d’environ 10% par rapport à l’année dernière.»

Déclaration de la Chambre brésilienne de l’industrie du BTP. (Câmara Brasileira da Indústria da Construção).

Selon l’enquête CBIC, basée sur 23 villes et régions métropolitaines du pays, l’estimation de cette année prévoit une accélération de la croissance par rapport à l’année dernière, lorsque les lancements ont augmenté de 5,2% et les ventes de 9,4%.
Exame, 26 février 2018.

Ce type d’annonce et la hausse extraordinaire des prix de ces dernières années ainsi que la stagnation subséquente, amènent les investisseurs et les professionnels du marché à se poser quelques questions .

En réalité, ce que nous avons pu observer durant ces 10 dernières années, c’est que le Brésil est devenu l’une des principale destination internationale pour les investissements immobiliers, dépassant la Chine et l’Inde et se classant en seconde position, derrière seulement les États-Unis.

Selon l’AFIRE (Association des investisseurs immobiliers étrangers), le Brésil est le marché immobilier le plus intéressant au monde en raison de sa valorisation future.

Le marché brésilien possède un énorme potentiel de croissance et malgré les crises politiques de ces dernières années, son économie relativement stable favorisera le marché immobilier et l’ensemble des investisseurs qui y sont prêt à investir sur le long terme .

Un des facteurs clé de cette croissance est basé sur l’énorme manque en logement, un déficit qui touche plus de 5,6 millions de personnes qui ne possèdent pas encore leurs propres toits . (Recensement IBGE 2010). Cela signifie donc une forte demande qui ne fera que de se consolider durant les prochaines années.

De manière générale, on peut donc s’attendre à une grande productivité pour le secteur du bâtiment et à beaucoup de profits pour les investisseurs du marché.

Les jeunes qui veulent sortir de la maison familiale, ce qui veulent se marier, les couples qui divorcent, les enfants qui vont étudier dans une autre ville,les familles qui déménagent, les personnes qui recherchent un meilleur standing ou un espace plus grand, ceux qui ont l’intention d’acquérir une résidence secondaire à la plage ou à la campagne.
Tous cherchent une propriété !

Cependant malgré cette conjoncture favorable, une question est souvent posée: Comment les prix vont continuer à grimper si nous avons déjà atteint des valorisations de + de 30 % par an de 2007 à 2015 ?

En effet durant cette période les prix ont considérablement augmenté mais cela ne signifie pas que les prix cesseront d’augmenter ou qu’ils iront chuter .

Il est fondamental de garder en tête que durant plus de 30 ans (des années 70 aux années 2000), la majeure partie des Brésiliens n’avaient pas accès au crédit et le peu qui y accédaient étaient confronté à des taux hyper élevé, cela constitué donc un véritable frein au développement du marché immobilier, 2007 à 2015 fut donc une période de rattrapage de ce retard accumulé .

Selon une étude réalisé par le célébré cabinet Ernst & Young, la population Brésilienne devrait atteindre + de 234.000 d’habitants d’ici 2030, le nombre de ménages devrait passer de 60 millions à 95 millions soit une augmentation de 1,8 millions par an .

Donc même avec une augmentation considérable de l’offre, il n’y aura pas suffisamment de logement pour satisfaire la demande.

De plus en raison d’un manque de technologie et de main d’oeuvre qualifié, la production reste limité, ce qui favorise une tendance à la hausse sur moyen et long terme .

Comme le Brésil est un grand producteur de matière première, il possède une économie cyclique qui accompagne de prêt l’offre et la demande mondiale en matière première, il y aura donc toujours des cycles de hausse et des cycles de baisse.

Cependant malgré les périodes de crise, l’ensemble des actifs immobiliers continuera à se valoriser sur le long terme.

De plus, la baisse des taux d’intérêts et le rallongement des emprunts hypothécaire continuera de favoriser cette tendance .

Il est donc fondamental de conserver une vision à long terme et de ne pas se préoccuper par les cycles de volatilité.

En analysant l’ensemble de ces facteurs et en se référant à cette tendance de fond, nous pouvons donc affirmer que les prix du marché immobilier Brésilien continueront à monter pendant une longue période.

De plus aujourd’hui ils sont encore très bas en comparaison avec l’étranger .

Par exemple, le prix moyen du m² d’un immeuble neuf à São Paulo est de 3.300 dollars, contre 16.000 dollars à New york , 13.000 dollars à Paris et 4.500 dollars à Lyon .

Un rattrapage est donc en cours, c’est d’autant plus justifié par le fait que le Brésil fait désormais partie des grandes puissances mondiales, et qu’en parallèle de sa croissance économique, le niveau d’infrastructure s´élève pour atteindre des standards occidentaux .

Pourtant, malgré cette conjoncture plus que favorable, certain candidat à l’investissement immobilier au Brésil, se pose la question du risque d´éclatement d’une bulle immobilière comme aux États unis et en Europe .

Même si il s’agit d’une interrogation tout à fait légitime, il est très imprudent de comparer la situation occidental avec celle du marché Brésilien.

En effet la crise immobilière américaine et européenne à été créée à cause d’un système financier défectueux basé exclusivement sur la spéculation et sur le concept du levier de financement .

Ce concept correspond au ratio entre les capitaux propres d’une banque et sa capacité de prêt, plus l’effet de levier est important, plus les risques encourus le sont également .

Aux états unis, les banques possèdent une capacité de financement de 50 à 60 fois la taille de leurs capitaux propres, une banque américaine ayant un capital de 100.000.000 de dollars pourra donc créer des lignes de financement allant jusqu’à 6.000.000.000 de dollars, ce qui est très dangereux pour le système tout entier, car cela multiplie considérablement les risques de collapses qui peuvent se déclencher à n’importe quel moment à cause de la mauvaise qualité des portefeuilles de créances .

Au Brésil, la Banque centrale autorise les banques à une capacité de financement de seulement 6 fois la taille de leurs capitaux sous gestion, cela signifie que l’émission de prêt correspond à leurs réalités patrimonial et qu’elles possèdent une plus grande capacité à couvrir le risque .

De plus au Brésil, les critères de distribution de l »offre de crédit, sont beaucoup plus sévères qu »ailleurs dans le monde .

Ainsi dans le cas des crédits hypothécaires, les banques Brésiliennes exigent que le montant d’emprunt reste inférieur à 80% de la valeur du bien.

Par ailleurs, les émissions de prêt hypothécaires représentent seulement 5 % du PIB, ce qui est très faible, en comparaison avec l’Europe qui sont de plus de 40 % et aux États Unis qui sont de plus de 70 % .

D’un autre coté, la moyenne de la durée des emprunts est de 15 ans contre 50 ans aux Etats unis et 30 ans en Europe .

La politique de financement, vise donc à améliorer les conditions de financement, en contrôlant rigoureusement le processus, réduisant ainsi les risques de crise financière, tout en assainissant l’ensemble du système .

Néanmoins même si toutes les conditions sont réunis pour investir dans l’immobilier au Brésil et que les prix continueront d’augmenter dans l’ensemble, il faut garder en tête que le Brésil est un pays immense qui fait deux fois la superficie de l’Europe.

Chaque région possède donc son propre rythme de croissance et se développe de manière autonome.

Le nord et le nord-est du pays entre autre se sont développé plus tardivement que le sud et connaîtront une croissance beaucoup plus forte que la moyenne national durant les prochaines décennies.

Nous pouvons observer également, que le prix des actifs immobilier des régions nord et nord est, est bien inférieur à celui du sud.

De plus 40% des terres encore cultivables dans le monde se situent au Brésil .

En raison de la demande mondiale en aliments et en matières premières, les régions où se trouvent l’ensemble de ces terres (Les municipalités rurales de (30.000 à 200.000 habitants ) seront les régions dont les actifs immobilier se valoriseront le plus durant les 30 prochaines années .

En résumé, le Brésil est un pays à taille continental qui possèdent des fondamentaux très saint pour y investir et ou il existe des marchés émergents au sein de son propre territoire .

Entre un village situé au cœur de l’Amazonie et une ville comme San Paulo, ce cycle de développement est de + de 1000 ans .

Ce scénario offre de très belles perspectives pour les investisseurs qui ont une bonne compréhension de la dynamique du marché, qui se positionnent dans les bonnes régions et amont des nouveaux cycles de valorisation.

Pour conclure, le Brésil reste donc une terre d’opportunité et ceci pour longtemps , à conditions de conserver une vision sur long terme sans se préoccuper fondamentalement par les ébranlements temporaires.

Depuis plus de 10 ans Bachelin Sena Negócios Imobiliários s’occupe de toutes les démarches relatives à l’investissement direct étranger au Brésil.

Contactez-nous via Whatsapp : https://api.whatsapp.com/send?l=pt_pt&phone=5511920005889

Podcast «L’essence de l’homo sapiens».

Retrouver cette essence grâce à l’entrepreneuriat nous permet de nous réaliser.

Cela nous reconnecte avec le vrai sens de notre existence.

Nous avons des problèmes lorsque nous tentons de fuir de cette indépendance et de cette autonomie en l’échangeant pour un salaire mensuel. Cette fausse protection nous ennuie et nous fatigue en fait profondèment.

CELUI QUI RÊVE EST VIVANT

J’ai passé plusieurs nuits blanches, en étudiant, en pensant, en créant, en stressant, en imaginant, en discutant, en célébrant.

J’ai passé beaucoup de temps avec un cahier dans la main, puis un téléphone portable en réfléchissant, en imaginant des hypothèses pour le jour suivant pouvoir partir à l’action afin de réaliser mes objectifs.

Vue depuis ma varanda ici à São Paulo, Brésil.

Au fur et à mesure que la nuit passe, le bruit des voitures commence à diminuer pour ensuite être remplacé par le gazouillement des oiseaux et puis on perçoit des choses qui sont imperceptibles durant la journée. On sent des choses différentes et puis viennent les premiers rayons du soleil.

L’aurore amène avec elle l’espoir d’un renouveau, une nouvelle chance pour que nos idéaux se concrétisent et que l’on puisse enfin s’arracher de la médiocrité et de la multitude croissante des mécontents.

J’aime beaucoup le silence de l’aurore et ce processus de renaissance qui crée énormément d’idées dans mon cerveau. Notre cerveau est quand même extraordinaire et on dirait que nos neurones ne se fatiguent jamais.

Lorsque nous rêvons, notre focus est dans le futur et dans la construction de notre futur. Mais lorsque le futur ne nous séduit plus nous vivons dans un présent rempli de regrets qui sont comme des morts-vivants qui nous réveillent. Réveillez-vous pour réaliser vos rêves. Qui a arrêté de rêver est déjà mort.

La bonne nouvelle c’est que dans un claquement de doigts les rêves apparaissent. Les rêves arrivent à croître entre les cailloux de notre monde aride, puis arrivent à vaincre l’amertume d’un soleil de plomb et dépasser l’ambiance hostile d’un mauvais entourage toxique. Cette jeune pousse se transforme déjà en un arbre gigantesque où les oiseaux pourront poser, se reposer et profiter de l’ombre de son robuste feuillage.

Ce sont justement ces oiseaux qui emmèneront les graines vers d’autres régions, au-delà du vent, vers d’autres terres, afin de porter l’espoir et la vie là oú la mort mène le jeu.

Je me rappelle encore d’un jour bien noir, durant lequel j’ai pensé que je n’arriverai pas à vaincre la pression. Mais je m’étais trompé car notre capacité de nous rénover est infini.

Je souhaite qu’aujourd’hui soit un jour de grande rénovation pour vos rêves.

Un travail qui ne vous permet pas d’évoluer ne sert tout simplement à rien.

La vérité c’est que beaucoup de gens font des métiers qui n’ont aucune valeur ajoutée. Ils se sont fait arnaquer, consciemment ou inconsciemment par notre société moderne qui leur a raconté que cela avait une valeur ajoutée parce qu’on en avait besoin.

Du jour au lendemain, quand on passera du on au off, ce sera plus libérateur que de rester dans ces métiers sans aucun sens.

  • Un travail qui ne vous demande pas de vous dépasser ne vous permettra pas d’évoluer, ou de croître en tant que personne.
  • Un travail qui nous vous défie pas ne vous permettra pas d’évoluer.
  • Un travail qui à certains moments ne ne vous donne pas envie de désister et de tout laisser tomber ne vous permettra pas d’évoluer.
  • Un travail confortable et qui vous demande peu d’heures de boulot ne vous permettra pas d’évoluer.
  • Un travail qui ne vous permet pas d’évoluer ne sert tout simplement à rien.

Si vous attendez d’avoir toutes les réponses pour commencer alors trois choses vont arriver:

1. Vous n’aurez jamais les réponses.
2. Vous ne commencerez jamais.
3. Votre vie continuera à être telle qu’elle est.

Si vous vous illusionnez en pensant qu’un jour vous serez prêt pour ne plus commettre des erreurs, alors trois choses vont arriver:

1. vous allez continuer à commettre des erreurs.
2. Vous allez être frustré.
3. Votre vie continuera telle qu’elle est.

Organisez-vous, ayez le courage et la résilience pour apprendre avec chaque erreur. Vos chances de faire mouche vont augmenter beaucoup si vous suivez ce chemin. Ce jour-là votre vie aura changé.

Quel est le prix du temps ?

Aimeriez vous vivre 250 ans ?

Selon les concepts de mathématiques financières oui c’est possible. Il suffit d’acheter du temps.

Quand vous financez votre business par exemple, vous êtes en train d’acheter du temps. Car même sans avoir l’argent pour acquérir le bien vous commencez à utiliser le bien de façon anticipée.

Quel est le prix du temps ?

Les intérêts. Un exemple illustrant cela c’est quand vous vendez votre entreprise. Pour analiser sa valeur vous anticipez la projection des résultats des années à venir, tout en applicant une actualisation qui adapte le montant potentiel aux prix du moment.

Quel est le prix du temps ?

En plus de cette anticipation il faut ajouter le temps libre gagné et dont vous pouvez faire ce que vous voulez. Cela aussi s’apelle acheter du temps.

Le prix du temps c’est la valeur du rabais obtenu, des bénéfices anticipés en terme de temps libre. Écoutez ma podcast sur ce sujet : Acheter et NON VENDRE son temps. (Dans cette podcast j’explique qu’avoir du temps pour soi est essentiel pour un entrepreneur. En effet les pauvres vendent leur temps contre de l’argent alors que les riches achètent du temps pour soi.)

Une autre façon d’acheter du temps pour soi c’est avec le courage et les compétences de construire des projets à valeur ajouté (voir le défi de la valeur). Il est possible de cette façon de sauter des dizaines d’années en peu de mois lorsque votre projet devient réalité et les graines devenues fruits peuvent être cueillis.

Quel est le prix du temps ?

Quels sont vos actifs, vos businesses ?

La prochaine fois que quelqu’un vous demande votre âge, qu’allez vous répondre ?

Quel est le prix du temps ?

Le meilleur guide à suivre pour faire ce que vous aimez !

Je faisais ce que je détestais :

  • Travailler de 09:00 à 17:00 heures en me tapant en plus des bouchons interminables.
  • En plus de cette prison avec des horaires pour entrer, pour sortir, pour manger il y avait un patron qui passait son temps à me crier dessus.
  • Et en plus il y avait des collégues qui en dehors du boulot ne seraient jamais mes amis.
  • Et enfin mon job n’avait pas trop de sens car je ne réalisais pas quelque chose qui allait révolutionner le monde et mes tâches pouvaient être réalisées par quelqu’un d’autre que moi si on me virait. Où était ma valeur ajoutée ? Où mon job faisait il sens ?

En réalité je faisais des choses qui étaient le contraire de tout ce dont je rêvais quand j’étais petit et le pire c’est que je ne pensais pas que quelque chose d’autre était possible.

Pourquoi ?

  • L’école nous avait toujours enseigné à nous assoir et à nous taire.
  • Nos familles et amis nous avaient toujours incité à copier tout le monde.
  • Souffrir au boulot était toujours vu comme un mal nécessaire pour le «bon sens commun.»

J’AVAIS 200% TORT !

En apprenant peu à peu sur l’entrepreneuriat j’ai réfléchi sur les nombreuses choses qui me plaisent et comment les relier les unes aux autres.

– LISTEZ TOUT.

Ce qui vous passionnait de 7 à 20 ans. Ce ne sont pas vos « vraies passions ». Ce n’est pas une seule passion. Ce sont simplement les choses que vous aimiez faire quand vous étiez enfant.

– COMBINEZ-LES.

Si vous aimez les ordinateurs et les films, peut-être que vous écrirez des histoires pour des expériences de réalité virtuelle.

Si vous aimez l’art et être un journaliste, appelez tous vos artistes préférés et faites un podcast.

– JOUEZ.

Oui vous êtes adultes mais vous aimez les jeux. Qu’est-ce que vous faites quand vous aimez les jeux ? Vous les partagez, vous y investissez, vous y passez du temps. Amenez du ludique dans votre vie.

– CRÉEZ LE FUTUR.

Comment pouvez-vous visualiser le futur? On ne peut pas. Mais c’est ce qui aide à rédiger dix idées par jour.

En effet, si j’écris dix idées par jour sur la façon dont mon intérêt pour par exemple l’architecture et les affaires pourraient se rejoindre dans le futur alors je vais voir apparaître des actions simples à mettre en place pour arriver à les faire se rejoindre.

Ce qui signifie beaucoup de mauvaises correspondances en cours de route, mais c’est ainsi que les idées commencent et se transforment en choses que vous essayez, qui se transforment en choses que vous faites, et qui se transforment en choses que vous aimez et réussissez.

Il n’y a pas de vraie et unique passion. Il y a juste ces directives de base.

Regardez dans votre passé pour découvrir votre avenir.
Vous allez faire BEAUCOUP de choses dans votre vie. Il n’y a pas de « une » chose.
Est-ce que je fais ce que j’aime maintenant ? Oui, j’écris un article pour donner envie à la majorité de suivre enfin ses rêves.

Et demain ? Je ne sais pas. Je vais écrire ma liste maintenant. Chaque jour j’écris cette liste sinon je me sens coincé et je me perds.

Je veux vivre à fond.

Entrez dans la révolution post-numérique : Blockchain, Bitcoin, Etherum et autres criptomonnaies.

Les cryptomonnaies vont perdurer! Ils sont à l’argent ce que l’email est aux cartes postales: c’est le futur de l’argent.

Dire que les crypto-monnaies vont disparaître c’est comme dire qu’internet va disparaître alors soyons sérieux cela ne va jamais arriver !

Si vous n’investissez pas dans les criptomonnaies vous ratez ce que les historiens appellent le plus grand BOOM de tous les temps. Des dizaines de monnaies numériques explosent aussi haut que 3475%, 21611% et même 81465% ! Et tout cela parce que beaucoup de ces criptomonnaies sont encore en train de négocier pour des centimes…

Vous pourriez juste commencer avec 100 € et transformer ce petit investissement en fortune en quelques mois!

J’ai récemment acheté une autre crypto-monnaie pour seulement 52 centimes et c’est déjà 800% … en seulement trois semaines!

Je veux vous montrer comment commencer, parce que vous ne verrez jamais un boom comme ça.

En tant qu’ange investisseur et capital-risqueur je peux vous dire que les investisseurs institutionnels parient déjà lourdement sur les cryptos.

Il était facile de faire une fortune rapide quand Bitcoin faisait des affaires pour des centimes. Mais maintenant que la monnaie numérique se négocie autour de plusieurs milliers d’€ il sera plus difficile pour vous de faire des millions de Bitcoins

Mais si vous avez manqué le boom Bitcoin, ne vous inquiétez pas parce que cette année des centaines de cryptocurrences plus petites ont surgi. Et contrairement au « cher » Bitcoin beaucoup de ces monnaies numériques moins connues sont en train de se négocier pour des centimes!

Et si vous suivez ma simple méthode en 3 étapes vous pourriez encaisser une fortune en quelques mois seulement. Tout comme cela est arrivé avec les premiers investisseurs Bitcoin. Je sais que c’est une énorme revendication mais ce genre d’opportunité de devenir riche rapidement est DÉJÀ là !

Regardez ce qui s’est passé avec Verge, une nouvelle crypto-monnaie qui améliore la technologie de confidentialité de Bitcoin. La plupart des gens n’en ont jamais entendu parler mais si vous aviez investi 100 € au mois de mai 2017 vous auriez pu encaisser 57236 € en juin 2017 !

Il est arrivé la même chose avec DigiByte, Nexus, Sibcoin, Nem.. C’est un véritable boom !

Obtenir des milliers d’€ voire des millions d’€ est aussi facile que de compter jusqu’à 3 : le boom des cryptomonnaies suit le même scénario qui a été joué, encore et encore. Chaque boom suit une séquence de trois étapes …

  1. Tout d’abord, seuls les premiers amateurs sont assez courageux pour investir dans la nouvelle tendance et c’est la première étape.
  2. Ensuite, les investisseurs institutionnels (la soi-disant «monnaie intelligente») interviennent. C’est la deuxième étape.
  3. Enfin, le public se joint à la fête, déclenchant une explosion massive des prix. C’est la troisième étape.

Si vous savez comment utiliser cette feuille de route, vous pourriez faire une fortune absolue.

Fidelity, qui gère 6,2 billions de dollars d’actifs, vient de s’associer à Coinbase, la bourse de crypto-monnaie la plus populaire. Imaginez ce qui se passera si certains de ces trillions commencent à se transformer en cryptos! En termes simples, les investisseurs institutionnels sautent avec les deux pieds dans le bain des criptomonnaies !

Je suis certain qu’Amazon acceptera le Bitcoin. Ils n’ont pas le choix. Et ce sera le point de basculement qui créera une richesse massive, un boom que nous n’avons jamais vu auparavant. Bien sûr, seul le PDG d’Amazon Jeff Bezos sait avec certitude la date exacte à laquelle cela va se passer. Mais Amazon pourrait faire l’annonce dès le 2 février, à 16 heures, lors de sa prochaine conférence téléphonique sur les résultats.

C’est pourquoi vous devez agir dès maintenant ! Cliquez ici pour bénéficier de réductions sur l’achat de criptomonnaies via mon lien

Lisez le journal de bord d’un entrepreneur.

La pauvreté c’est comme l’alcoolisme

Arrêtez de vous mentir en essayant de vous faire croire que vous pouvez vous sentir bien d’être pauvre !

La pauvreté est un problème : c’est comme être alcoolique ! 

La seule façon de réparer cela c’est d’admettre que vous avez un problème. Si vous pensez que même avec peu d’argent vous avez la santé, une famille, des amis, une vie qui fait sens et bien, j’ai cette incroyable révélation pour vous :

Vous n’êtes pas obligé d’être pauvre pour être en bonne santé, pour avoir une famille qui vous aime, des amis, n’importe quel Dieu qui vous bénisse..etc. 

Vous pouvez être riche et profiter de tout ce qui précède ! Je peux vous donner des centaines d’exemples de gens qui ont de l’argent et qui sont heureux ! 

Admettez que vous avez un problème, admettez que faire 25 000 € par an est peu et admettez que vous ne savez pas quoi faire pour changer. 

Une fois ces trois choses alignées, vous commencerez à réaliser que la seule chose qui vous retient de tout ce que vous avez toujours voulu dans la vie c’est vous. 

Arrêtez de détester l’argent ! Inspirez-vous au lieu d’être jaloux sans vous l’avouer ! Chaque fois que l’un d’entre vous voit de l’argent sur la route ou le luxe incroyable de quelqu’un d’autre que vous ne pouvez pas vous permettre, vous trouvez une centaine de raisons pour lesquelles cette personne a eu de riches parents ou eu toute la chance du monde pour que l’argent lui soit tombé du ciel. 

Vous faites ces excuses pour vous empêcher de faire le travail nécessaire pour y arriver. 

La pauvreté est un problème : c’est comme être alcoolique ! Vous vous habituez à cette situation et ne voulez pas reconnaitre votre vice ! Vous vous cachez le fait que vous n’êtes plus vous-même et qu’un élément externe a pris le controle sur vous.
C’est tellement plus facile de dire que le riche est mauvais plutôt que de trouver un moyen d’obtenir du luxe pour vous-même, non ? Écoutez, je comprends oui mais c’est ce qui vous fait rester pauvre. Vous ne croyez pas que vous pouvez l’obtenir aussi, soit parce que c’est dur, soit parce que vous préférez être paresseux, ou même parce que vous avez peur d’échouer. 

Mais c’est pourtant possible. Moi-même, je n’ai jamais regardé l’argent avec de la haine. Au lieu de cela, j’ai regardé tous ces gens avec des voitures superbes et de grandes villas comme des gens à ne pas envier, mais à apprendre d’eux. Ils avaient quelque chose que je croyais pouvoir avoir aussi, mais je ne savais pas quoi faire comme beaucoup d’entre vous. 

Cependant, j’étais prêt à poser les bonnes questions et, plus important encore, à écouter ce qu’on me disait. Rappelez-vous que rien n’est facile. Vous devrez peut-être demander à une centaine de personnes avant même d’avoir une bonne réponse, mais rien dans la vie ne vient facilement. 

La meilleure partie pour vous c’est que vous avez accès à la technologie et vous pouvez googler presque tout ce que vous voulez savoir. Vous avez accès à des livres incroyables comme les 10 règles d’or secrètes du succès.

Il existe 2 choses que j’aimerais que beaucoup d’entre vous développent plus: la conviction que vous pouvez aussi être riches et la compréhension que la clé n’est pas le droit d’être riche mais plutôt l’opportunité d’essayer. 

Quand vous acceptez le fait que rien dans la vie n’est garanti, ce sera le jour où vous réaliserez pourquoi rester pauvre a toujours été entre vos mains et un choix.

Je vous écris sincèrement.

Nous sommes tous geek et voici 5 stratégies pour en tirer profit !

Les geeks ont du succès !

Partagez cet article avec vos amis et collègues qui correspondent au profil geek.

Oui, nous avons tous des tendances à trop analyser ce qui ne devrait pas l’être et s’engager dans de longues conversations apparemment sans signification. Sur quels sujets ? Sur des choses aléatoires comme: « L’amour du curry est-il une disposition génétique ou une acquisition socialement expérientielle? » Ou, quel est le sens réel du mot « de »?

C’est une question valide ou est-ce juste geek ?

Être geek c’est en fait perçu comme vraiment cool dans le monde d’aujourd’hui, surtout chez les milléniaux. En fait, 60% des 83 millions de Millennials se considèrent comme des geeks, comparativement à seulement 38% de la génération X et des Baby-Boomers.

Et les études récentes montrent aussi que les geeks sont les pionniers et les influenceurs (84% des geeks disent que les gens les consultent alors que seulement 60% des non-geeks disent qu’on leur demande des conseils).

C’est une bonne nouvelle pour tous ceux et celles qui questionnent passionnèment  notre  monde  pour innover, pour améliorer et faire découvrir ce qui a été trouvé. Nous sommes fiers de découvrir pourquoi les gens et les entreprises font ce qu’ils font. Nous voulons par exemple comprendre les raisons pour lesquelles Richard Branson est autant admiré comme leader pour inspirer.

La vérité c’est que nous sommes tous des geeks à un certain niveau, à propos de quelque chose. Cependant la majorité échoue à transformer les idées en un véritable succès qui révolutionne le monde.

Voici cinq domaines critiques que vous devriez explorer si vous voulez transformer vos idées de geek en résultats transformateurs.

1. Le mentor: Oui, nous pouvons parler de dirigeants comme Gates, Zuckerberg et Branson. Nous pouvons les tenir tous sous le feu des projecteurs afin d’en apprendre davantage sur leurs réalisations. Mais lorsqu’il s’agit de trouver un véritable mentor, il est important de bien connaître l’individu pour qu’il vous enseigne ce qu’il a fait correctement et ce qu’il a fait de mal. «J’ai échoué plus que quiconque que je connais», a déclaré l’innovateur numérique Jay Samit dans une interview récente. «Il y a beaucoup de valeur dans l’échec.»

Trouvez un mentor qui peut vous montrer à la fois ce que vous devriez faire et ce que vous devriez cesser de faire.

2. La responsabilité. Trouver de nouvelles façons de résoudre de vieux problèmes n’est pas une idée nouvelle. Mais, prendre en charge le problème et le résultat pourrait être. L’auteur à succès Nely Galan nous a récemment dit: «La responsabilité est un état d’esprit, et c’est souvent le plus grand obstacle que nous devons tous surmonter. Arrêtez de penser que Prince Charmant (une personne, un groupe ou une entreprise) va entrer et résoudre vos problèmes. Le problème est une opportunité pour créer une solution révolutionnaire. Vous êtes la personne pour résoudre ce problème. Assumez en la responsabilité ». Lorsque des obstacles existent, il est important de concentrer votre énergie sur l’opportunité qui vous est présentée

3. L’enfermement: Jour après jour, vous allez au bureau et vous asseyez probablement à côté des mêmes personnes. Lorsque vous avez des idées, vous les partagez probablement avec les mêmes personnes chaque jour. Mais des recherchent montrent que 72% des résultats proviennent de personnes qui parlent et partagent des idées avec leur entourage externe, les personnes avec qui vous ne parlez pas tous les jours. L’auteur Tim Sanders a récemment dit, « Les ventes ont toujours été le travail des vendeurs. Mais lorsque les organisations éliminent les barrages et l’enfermement des départements, et incluent tout le monde dans l’entreprise qui a un intérêt dans la vente, elles peuvent atteindre un ratio de 70%. « Pensez aux autres personnes qui ont un intérêt dans votre idée. Sortez de votre enfermenent et parlez à énormèment de monde possible.

4. La plage: Le repos et la relaxation sont importants pour notre bien-être. Mais même si vous n’êtes pas en vacances il suffit parfois de tremper vos orteils dans l’eau. Le PDG et fondateur de Sea Side Reservations, Steve Schwab a récemment dit: «Les routines peuvent nous faire fonctionner en pilote automatique. Aller dans un endroit nouveau et voir les différentes façons dont les gens font les choses mènent à des découvertes incroyables. » Il a raison. Que vous voyagiez à travers le pays ou à l’autre bout de la ville, le fait de sortir de votre routine et de votre environnement quotidien peut inspirer énormèment de réflexions.

5. L’enfant: Regardons les choses en face, beaucoup de stéréotypes geeks se concentrent sur la science-fiction et les jeux vidéo de notre enfance. Des leaders comme Brenda Hardesty et Sue Baechler combinent la science de l’apprentissage par le jeu avec l’implémentation de la stratégie pour délivrer des résultats commerciaux impressionnants. «Les recherches sur les jeux montrent que les joueurs conservent 75% de ce qu’ils apprennent et 45% après six semaines», ont déclaré les créateurs. «C’est une différence flagrante avec les méthodes d’entraînement traditionnelles, où les participants ne conservent que 4%.»

Bien sûr que l’on recherche les résultats mais laissez toujours votre enfant intérieur s’évader et alors vos projets seront remplis d’émerveillement, de compétitivité et d’amusement.

Être geek de nos jours ne veut plus dire être un inadaptés social, des conversations gênantes et des personnalités peu attirantes. Les geeks sont devenus les pionniers et les influenceurs mondiaux. C’est un message de bienvenu pour tous et c’est un club dont vous ne devez pas avoir honte d’appartenir. Parce que si vous développez les 5 stratégies geeks que nous avons détaillé alors le succès vous appartient !

Suivez le journal de bord d’un entrepreneur : http://www.antoinebachelinsena.com

La curiosité de connaître d’autres façons de vivre.

Je vis au Brésil depuis 2011 et chaque fois que quelqu’un réclame des taux d’intérêt brésiliens qui sont trop élevés (et ils le sont), je dis qu’en raison de cela, tous les $br que vous économiserez généreront l’un des plus hauts retour sur investissement du monde ! Dans ce scénario, ceux qui ont une bonne éducation financière auront des héritiers plus heureux.

Chaque fois que vous voulez vous plaindre de la mauvaise qualité des services dans les pays en développement, rappelez-vous qu’il est beaucoup plus facile que dans les pays développés de créer des entreprises qui résolvent les problèmes sans fin que nous voyons de tous les côtés.

Quoi d’autre est mauvais au Brésil ? Partout où vous regardez, il y aura une chance de changer votre destinée.

« Mais, Antoine, je n’ai pas de capitaux! »

Bienvenue dans le club. De nombreux entrepreneurs comme vous et moi non plus. Vous n’êtes pas le seul à devoir commencer sans $. Et puis si vous n’arrivez vraiment pas à bootstraper ne nous envoyez même pas un pitch deck à Bachelin Sena Venture Capital !

Mais voici tout de même une liste de moyens pour vous aider à démarrer et générer votre capital:

1. Créez le projet et vendez une participation (%) à un ami qui a plus de $ pour être votre partenaire.

2. Un prêt, que ce soit de quelqu’un de proche (love money) ou de banque (plus risqué).

3. Commencez à vendre un produit et organisez votre capital (à moyen terme).

4. Si vous êtes déjà hautement qualifié, il est possible de contacter un investisseur institutionnel. Ils n’investissent pas dans les idées, ils investissent dans les gens!

Pensez grand, mais commencez petit. Un autre conseil, soyez bons en vente. C’est le meilleur chemin pour les personnes ayant peu de capitaux. Lorsque vous vendez, votre client est celui qui finance. Kick  starter c’est encore plus extrème : cela finance des «produits» qui ne sont même pas encore crées !

Ne vous offensez pas. Partager ma vision est mon engagement pour toujours.

Entreprendre c’est comme voler librement dans les cieux d’un monde dangereux. Le fait de ne pas entreprendre c’est comme être piégé dans une cage et se sentir protégé par les grilles.

Personne n’est mieux que quiconque, mais ceux qui veulent plus de vie (quand je dis plus c’est plus de choix, plus de temps, plus de liberté, plus d’argent, plus de rêves..etc) n’ont qu’une seule alternative: entreprendre.

Le monde nous a formés pour rester à l’intérieur de la cage, et être nourri par les miettes une fois par mois, rêver de gagner à la loterie ou juste de révasser à ses prochaines vacances ou que son fils devienne le nouveau Neymar.

Ceux qui osent savent que la porte de la cage est déjà ouverte. Il suffit juste d’avoir le courage de sauter et de voler.
Pensez-vous que c’est trop risqué? Une franchise d’une marque bien établie peut être une alternative plus sûre.

Quoi faire dans la journée quand on n’a plus à aller au taf ?

La grasse matinée tous les jours, aller au parc et au cinéma quand il n’y a personne, aller au shopping quand il n’y a personne, prendre des billets d’avion moins chers en basse saison, réserver des spas et chambres d’hotel moins chers car on a un grand choix de dates, glandouiller à la piscine du club, lire des livres sur la chaise longue ou un hamac devant une plage brésilienne (j’habite au Brésil depuis 2011), écouter de la musique ou une podcast en rêvassant, faire du karting, du buggy, de la voile, jouer de la musique, apprendre dans différents domaines (je fais mon brevet de pilote d’avion privé et j’ai des entreprises dans d’autres secteurs que ceux de mes études scolaires cf les habiletés et compétences que vous devez apprendre en dehors de votre diplôme). La formation à vie est quelque chose de fondamentale. 
Je me la coule douce et je n’ai plus aucune routine matinale à la San Francisco comme je le faisais quand j’étais étudiant (réveil à 5h du mat pour aller méditer au dojo zen soto voir mon article Méditation & Business). Le plus sympa c’est le lundi et mardi le fait de savourer la grasse matinée et le petit dej au lit quand les autres bossent car cela nous fait réfléchir sur les choix que nous avons pris 🤔.

Développons là-dessus : la majorité par manque de connaissance (voir mon article connaissez vous l’esclavage moderne et mon article la soif de connaissances) et par manque de courage reste esclave moderne et refuse de s’interdir la prostitution temporelle. C’est un choix de se dire à soi-même : c’est terminé je ne veux vivre plus aucun jour comme esclave ! Moi j’ai opté pour être individualiste (une nécessité vitale et libératrice) et m’interroger sur les illusions du collectivisme sans aucune morale qui maintient la majorité dans un tout petit carré : résistez et envoyez balader le bon sens !

Quand on n’a plus à aller au taf on a beaucoup plus de trucs à faire ! J’ai des objectifs à atteindre (voir ma To Do List). Ces objectifs sont définis en commun accord avec ma femme. On a des objectifs de voyages, des objectifs pro, des objectifs perso, des objectifs journaliers. 

Dans la journée quand on n’a plus à aller au taf on peut aller à la piscine, à la plage et avoir une réunion pour taffer dans le restaurant d’un hotel chic face à un paysage extraordinaire. On peut écrire des mails sur son smartphone, écrire des articles sur son blog, envoyer des contrats via Google Docs sur son portable, avoir Skype, Slack, Whatsapp etc pour parler avec ses clients, ses employés, ses fournisseurs. Puis plus important on peut éteindre son portable et faire ce qui bon nous semble de notre temps.

Faire ce qui bon nous semble !

L’importance de prendre soin de soi pour prendre soin de son business.

Avoir du temps pour soi et faire ce qui bon nous semble de notre temps sont les raisons pour lesquelles j’ai appris à devenir entrepreneur.

Entreprendre c’est se lever à l’heure qu’on veut et aller oú on le souhaite sans horaires, avec la seule obligation d’être heureux et de faire ce que l’on aime. 

C’est tout choisir.

Entreprendre c’est choisir sa vie

C’est la vie que tous devraient vivre en s’échappant…

– Des prisons bureaux fermés avec un horaire pour sortir et pour rentrer, 

– Des néons lugubres artificiels loins de la nature et de l’air libre, 

– Des réclamations des chefs et des collègues que l’on n’aime pas et que l’on ne choisit pas mais que nous sommes “obligés” de voir, 

– Des lieux où personne ne prend en compte vos idées, vos suggestions, ou votre point de vue,

– Des transports publics en retard, en grève et où trop d’esclaves modernes sont entassés,

– Des objectifs d’autres personnes qui ne sont pas nos objectifs et qui ne nous permettent pas de réaliser nos rêves les plus fous,

– Des lundis matins et de la routine triste sans buts où aucun changement n’est perçu,

– Des salaires qui ne bougent pas alors que le coût de la vie augmente constamment… 

Alors allez y changez de vie maintenant même : décidez vous de CHOISIR !