Quel est le prix du temps ?

Aimeriez vous vivre 250 ans ?

Selon les concepts de mathématiques financières oui c’est possible. Il suffit d’acheter du temps.

Quand vous financez votre business par exemple, vous êtes en train d’acheter du temps. Car même sans avoir l’argent pour acquérir le bien vous commencez à utiliser le bien de façon anticipée.

Quel est le prix du temps ?

Les intérêts. Un exemple illustrant cela c’est quand vous vendez votre entreprise. Pour analiser sa valeur vous anticipez la projection des résultats des années à venir, tout en applicant une actualisation qui adapte le montant potentiel aux prix du moment.

Quel est le prix du temps ?

En plus de cette anticipation il faut ajouter le temps libre gagné et dont vous pouvez faire ce que vous voulez. Cela aussi s’apelle acheter du temps.

Le prix du temps c’est la valeur du rabais obtenu, des bénéfices anticipés en terme de temps libre. Écoutez ma podcast sur ce sujet : Acheter et NON VENDRE son temps. (Dans cette podcast j’explique qu’avoir du temps pour soi est essentiel pour un entrepreneur. En effet les pauvres vendent leur temps contre de l’argent alors que les riches achètent du temps pour soi.)

Une autre façon d’acheter du temps pour soi c’est avec le courage et les compétences de construire des projets à valeur ajouté (voir le défi de la valeur). Il est possible de cette façon de sauter des dizaines d’années en peu de mois lorsque votre projet devient réalité et les graines devenues fruits peuvent être cueillis.

Quel est le prix du temps ?

Quels sont vos actifs, vos businesses ?

La prochaine fois que quelqu’un vous demande votre âge, qu’allez vous répondre ?

Quel est le prix du temps ?

Démarrer sa startup de zéro

« Démarrer sa startup de zéro ».

Gratuit notre E-book qui réunit nos articles publiés sur Gladiacteur.

Cliquez ici pour le lire:

https://view.attach.io/HyGhNV2Yz

Bonne lecture

📖

Parlons plus d’argent. Parlons plus de business.

Je me rend compte que malheureusement la majorité ne parle pas d’argent.
Elle ne lit, n’écoute et ne regarde pas de contenus sur comment gagner plus d’argent.
La classe moyenne qui est la grande majorité des français n’est pas en contact avec ces connaissances là.

Et c’est la catégorie de français qui manque le plus d’argent qui en parle le moins. C’est triste.

Mais il existe encore plus de malheur dans les réseaux sociaux lorsque cette même majorité réclame de trop voir, trop entendre, trop écouter de contenus sur l’argent alors qu’ils sont les moins exposés durant toute la journée à des contenus sur l’argent.
C’est paradoxal : c’est comme si un homme mourrant de faim allait critiquer sur le net la bouffe de restaurants...
Et il suffit de lire seulement quelques commentaires sur YouTube pour voir à quel point la majorité est aveugle de ses propres contradictions. Notre monde est fou 🙃

Pourquoi ces personnes pourtant les plus pauvres de notre société sont ils ceux qui en apprennent le moins et pire qui se questionnent le moins sur l’argent, sur le business ? On peut même se dire aussi à qui cela profite-t-il ?…

Mais merde notre société devrait remettre en avant l’individualité, le libre choix et favoriser le questionnement de ce qui est tenu comme établi !

La classe moyenne qui devrait le plus changer ses attitudes pour évoluer reste dans la majorité des cas dans le même petit espace défini comme la moyenne.

Soit ils copient des idées toutes faites et non adaptées à leur propre cas précis, soit ils s’endettent, soit ils tombent dans des arnaques, soit ils ont des investissents à rendements médiocres, soit ils reproduisent sans adapter ni remettre en cause la philosophie derrière les idées des autres et du coup cela ne marche pas. Pourquoi ? Parce qu’ils ont été habitués dés la jeunesse à avaler l’idéologie des professeurs d’école, à reproduire et non adapter, à copier/coller et non modifier selon nos besoins du moment…

Parler d’argent, parler de business demande de ne pas s’arrêter au premier cliché ou à une analyse succinte biaisée idéologiquement.


Un tabou demande à être brisé, décortiqué, analysé et compris.

Au lycée mon prof d’économie était un communiste qui m’a traumatisé. Heureusement j’ai pû me libérer de ce lavage de cerveau mais cela a pris quelques années. Il y a toujours des millions d’autres personnes pourtant qui ont apprises des informations fausses qu’elles croient véridiques encore aujourd’hui à cause des idéologies de ces professeurs.

L’école est loin d’être un espace sans idéologies politiques inconsciemment ou consciemment transmises aux élèves. Ici au Brésil oú j’habite depuis 2011 les députés étudient un projet appelé «école sans parti» pour respecter le questionnement des élèves et non l’idéologie communiste des professeurs.

Parlons plus d’argent, parlons plus de business. Discutons et apprenons de nos différences. Écoutons les avis divers aux notres. Ouvrons nos esprits, nos groupes, nos habitudes et cherchons des nouveautés. La non ouverture d’esprit crée la stagnation.

Voulez-vous avoir la meilleure carte de crédit ? Voici comment…

200 millions de dollars de crédit par mois avec cette carte 🤑

Si vous voulez avoir la plus prestigieuse carte de crédit au monde alors c’est le moment de commencer à gagner pas mal d’argent. N’écoutez pas ceux qui vous disent que l’argent ne rend pas heureux car eux-mêmes n’ont pas d’argent alors comment savent ils ? Ne pas avoir d’argent ne rend pas heureux non plus. Mais c’est quand même bien d’avoir de l’argent pour d’autres trucs. 

Bien sur cette carte de crédit c’est seulement pour 0,1 % des gens. Mais ayez quand même la liberté de vous poser la question si vous en voulez une ou pas. Posez vous juste la question, cela ne mord pas : comment faire pour avoir une carte de crédit comme ça ? Et bien il faut devenir riche. Et voici comment on fait pour devenir riche :

  1. Rentrer dans la bonne voiture. Commencez à travailler dans des entreprises qui ont des opportunités de croissance. Étudier quels sont les meilleurs secteurs qu’est-ce qui va croître le plus dans le futur. Ne restez pas dans des domaines qui vont être automatisés ou qui sont en déclin ou qui n’offrent pas des possibilités d’évolution. Formez-vous toute votre vie et soyez à la page de nouvelles technologies et des nouvelles tendances. La majorité des gens cherche un job alors qu’il faut voir cela comme la recherche de la bonne voiture en route vers les €. Toutes les sociétés vivent de bénéfices alors allez chercher les commissions et controlez combien vous gagner. Augmentez votre salaire, faites pas mal de freelance, créez votre société…
  2.  Faites des mathématiques. Une des plus grandes erreurs que les gens commettent c’est celle de ne pas faire les mathématiques du millionnaire. Vous devez vous asseoir sur un canapé et écrire sur un carnet ou sur votre smartphone de combien vous avez besoin pour être riche. Selon votre produit vous devez calculer de cette façon : comment faire un million d’euros en vendant une unité qui coûte 500 € à 2000 personnes. Vous pouvez vendre une unité qui coûte 1000 € à 1000 personnes. Et vous devez avoir un délai pour cela ça peut-être par exemple 2 ans. En 2 ans c’est très facilement atteignable. Faire les mathématiques nous montre que c’est atteignable et que c’est facile en fait.
  3. Apprenez à vendre. Le souci pour la majorité des gens c’est qu’il ne savent pas comment aller en contact avec d’autres personnes et obtenir leur argent. Vous pouvez obtenir tout ce que vous voulez dans la vie si vous apprenez à vendre. Votre économie dépend de votre habileté à vous vendre, à vendre votre idée, à vendre votre produit dans ce grand marché global et connecté qu’est notre monde. Personne ne nait entrepreneur. On apprend à vendre. Ce n’est pas un don de naissance. Découvrez les secrets de la vente en cliquant ici pour avoir accès à mon article sur le blog Gladiacteur.

Gardez à l’esprit qu’il ne faut pas impressionner les autres avec des voitures de sport etc. Les gens riches ne cherchent pas à impressionner les autres avec ce qu’ils possèdent. Il ne recherchent pas des «amis» ils cherchent la liberté. 

En fait il y a 3 types d’argent que vous devez connaître :

  1. La peur de l’argent.
  2. L’argent qui grossit.
  3. L’argent «couillu».

L’argent couillu c’est pour les personnes qui sont totalement responsables de ce qui leur arrive dans la vie parce qu’elles ont confiance dans leur façon de réagir. L’argent couillu n’a rien à voir avec la voiture que vous dirigez ni avec les chaussures que vous avez ni avec la carte de crédit que vous avez. C’est lorsque vous avez pris la décision dans votre vie de faire un grand saut et ce changement là a tout révolutionné. Moi c’est quand j’ai pris un billet d’avion sans retour pour le Brésil en 2011 avec seulement quelques centaines d’euros dans les poches. C’est couillu.

Il a beaucoup de gens qui ne verront pas l’argent couillu parce qu’ils ont vu l’argent qui grossit revenir au stade de la peur de l’argent. Lorsque vous commencez au tout début à gagner un peu d’argent vous allez avoir tendance à vouloir le protéger. Mais la peur de l’argent n’amène pas à l’argent qui grossit. L’objectif de l’argent c’est à dire le sens de l’argent n’est pas de vous donner la sécurité mais de vous donner des choix. Pour avoir le courage de rentrer dans la catégorie de l’argent qui grossit vous devez lire, écouter, rencontrer et appliquer les conseils de ceux qui sont allés de la peur de l’argent jusqu’à l’argent couillu.

Quelques temps en arrière j’avais peur de l’argent moi aussi et j’avais beaucoup de souci pour payer mon loyer. Si quelqu’un comme moi a réussi à passer de la peur de l’argent à l’argent couillu alors vous aussi vous pouvez y arriver. Et quand vous obtiendrez cette invitation pour cette carte de crédit appelez-moi on ira boire un verre ensemble 😉🍹🍾

Quoi faire dans la journée quand on n’a plus à aller au taf ?

La grasse matinée tous les jours, aller au parc et au cinéma quand il n’y a personne, aller au shopping quand il n’y a personne, prendre des billets d’avion moins chers en basse saison, réserver des spas et chambres d’hotel moins chers car on a un grand choix de dates, glandouiller à la piscine du club, lire des livres sur la chaise longue ou un hamac devant une plage brésilienne (j’habite au Brésil depuis 2011), écouter de la musique ou une podcast en rêvassant, faire du karting, du buggy, de la voile, jouer de la musique, apprendre dans différents domaines (je fais mon brevet de pilote d’avion privé et j’ai des entreprises dans d’autres secteurs que ceux de mes études scolaires cf les habiletés et compétences que vous devez apprendre en dehors de votre diplôme). La formation à vie est quelque chose de fondamentale. 
Je me la coule douce et je n’ai plus aucune routine matinale à la San Francisco comme je le faisais quand j’étais étudiant (réveil à 5h du mat pour aller méditer au dojo zen soto voir mon article Méditation & Business). Le plus sympa c’est le lundi et mardi le fait de savourer la grasse matinée et le petit dej au lit quand les autres bossent car cela nous fait réfléchir sur les choix que nous avons pris 🤔.

Développons là-dessus : la majorité par manque de connaissance (voir mon article connaissez vous l’esclavage moderne et mon article la soif de connaissances) et par manque de courage reste esclave moderne et refuse de s’interdir la prostitution temporelle. C’est un choix de se dire à soi-même : c’est terminé je ne veux vivre plus aucun jour comme esclave ! Moi j’ai opté pour être individualiste (une nécessité vitale et libératrice) et m’interroger sur les illusions du collectivisme sans aucune morale qui maintient la majorité dans un tout petit carré : résistez et envoyez balader le bon sens !

Quand on n’a plus à aller au taf on a beaucoup plus de trucs à faire ! J’ai des objectifs à atteindre (voir ma To Do List). Ces objectifs sont définis en commun accord avec ma femme. On a des objectifs de voyages, des objectifs pro, des objectifs perso, des objectifs journaliers. 

Dans la journée quand on n’a plus à aller au taf on peut aller à la piscine, à la plage et avoir une réunion pour taffer dans le restaurant d’un hotel chic face à un paysage extraordinaire. On peut écrire des mails sur son smartphone, écrire des articles sur son blog, envoyer des contrats via Google Docs sur son portable, avoir Skype, Slack, Whatsapp etc pour parler avec ses clients, ses employés, ses fournisseurs. Puis plus important on peut éteindre son portable et faire ce qui bon nous semble de notre temps.

Faire ce qui bon nous semble !

Interdisez vous la prostitution temporelle

Ne vendez pas votre temps contre de l’argent. Bien sûr ne restez pas au lit. Sauf si vous pouvez faire de l’argent lorsque vous dormez. Achetez du temps pour vous grâce à la connaissance. L’information qui vous permet de travailler sur votre business et non dans votre business. Lorsque vous bronserez vous gagnerez de l’argent car votre cash machine sera toujours en place. Vous pourez vous abstenter et vos € continueront de tomber.

Le temps pour soi est ce qui sépare un esclave moderne d’un homme libre. 

Prenez le temps de monter minutieusement votre cash machine. Testez la, perfectionnez la, améliorez la toujours et ayez des équipes qui l’améliorent.

La richesse c’est d’être maître de son temps. La prostitution temporelle c’est à dire le fait de vendre son temps pour de l’argent est la norme dans nos sociétés modernes. 

Interdisez vous la prostitution temporelle !

Installer le bouton « autopilot » dans votre boîte.

Les voitures qui dirigent toutes seules de google, de tesla ou d’autres boîtes arrivent et votre boîte à vous a un bouton autopilot aussi ? Automatiser son business est une étape à passer pour disposer encore plus du temps pour soi. Vous devez travailler SUR votre business et non dans votre business !

Un business est construit pour nous libérer. Nous ne montons pas notre boîte pour devenir employé de la boîte mais pour avoir du $ et avoir du temps pour nous-même.

Disposer de son temps est un vrai luxe que l’entrepreneuriat permet. 

L’autopilot permet de pouvoir aller voyager quand on veut et oú l’on veut, sans date de retour obligatoire. L’autopilot nous permet de ne pas devoir aller au bureau tous les jours, mais encore mieux il permet de ne pas devoir de compte ni même d’explications à personne. La configuration d’un bouton autopilot est facile à mettre en place dans une entreprise. Et ce qui est super c’est que certains employés adorent même occuper les postes de responsabilité à votre place !

Que veut dire : «installer le bouton auto-pilote ?» C’est confier la gestion quotidienne à une autre personne et aussi automatiser au maximum le fonctionnement de notre entreprise. 
Á notre époque on peut robotiser les RH, la comptabilité, le marketing, la distribution, la vente, le commercial. On peut rendre notre boîte plus productive grâce aux nouvelles technologies.

Mettre sa boîte en mode autopilot cela veut aussi dire déléguer, confier certaines tâches à d’autres, plusieurs personnes au sein de notre équipe, ou du personnel d’une autre entreprise. On peut aussi installer ou acheter un ou des software ou les monter et tester nous même en interne par nos propres équipes. 

Il faut principalement se focaliser sur l’essentiel, sur son core métier comme je l’ai déjà évoqué dans 15 techniques qui catapultent les bénéfices de votre entreprise. En effet une gestion centrée sur la création de valeur repose sur le fait d’avoir seulement 1% de participation dans l’opérationnel mais ce 1% est justement sélectionné pour impacter plus de 50% de la valeur produite.

Cela demande de connaître et de surveiller régulièrement les indicateurs clés de performance financière de votre société. 

Comme je l’ai dit c’est travailler sur votre business et non dans votre business. 

Commencez à penser votre business de cette façon !

Business en autopilot