La différence entre amateurs et professionnels, quelle que soit votre profession, par Sahil Bloom.

En introduction concernant le travail, les amateurs lui donnent l’air d’être pénible, laborieux et les professionnels le font paraître sans effort.

Vous devez faire preuve durant des années de plus d’efforts, de beaucoup de « sueurs » pour que lorsque vous serez enfin expert vos réalisations apparaissent “sans effort”.
Les professionnels savent que les grandes performances sont le résultat d’énormément de pratique.
Les petites choses répétées deviennent de grandes choses.

Les amateurs jouent à la table alors que les professionnels sont eux qui mettent la table et dans leur sens.
Les professionnels jouent à des jeux qu’ils sont particulièrement bien placés pour gagner.
S’ils n’aiment pas la façon dont la table est mise, ils la retournent.
Ils mettent la table d’une manière qui favorise leur avantage et font ensuite jouer leur adversaire dessus.

Les amateurs aiment le prix, les professionnels aiment le processus.
Vous n’y arriverez jamais si la vue au sommet est la seule chose qui vous motive à continuer à grimper.
La chasse doit être aussi excitante que le repas final.
Les professionnels tombent vraiment amoureux du processus.

Les amateurs blâment les autres alors que les professionnels sont responsables.
Suite à un échec :
L’amateur regarde vers l’extérieur – la malchance, des circonstances injustes, un adversaire mauvais perdant.
Le professionnel regarde à l’intérieur – manque de préparation, lacunes dans la gestion quotidienne, intensité inégale.
La responsabilité engendre le progrès.
Les amateurs craignent de se tromper, les professionnels en profitent.

Les professionnels recyclent leur esprit pour adopter de nouvelles informations qui obligent à changer de point de vue.
Ils considèrent chaque « mise à jour logicielle » comme une amélioration par rapport à l’ancienne.
Les mentalités ouvertes dominent le monde.
Les amateurs espèrent des changements alors que les professionnels les créent.

Les amateurs entrent dans l’arène en croisant les doigts alors que les professionnels entrent dans l’arène avec un plan.
Ils se rendent compte qu’une partie de ce que nous appelons la chance est le résultat macro de 1 000 micro-actions.
Les professionnels créent plus de chance.
Les amateurs font partie de l’environnement alors que les professionnels en sont le maître.

Il est important d’avoir un plan, mais un plan est inutile si l’environnement n’est pas adapté pour le suivre.
Les professionnels “créent” leur environnement, ils ne se contentent pas d’y exister.
Ils dictent les termes.

Les amateurs attribuent de façon simpliste le succès à la compétence et l’échec à la chance alors que les professionnels comprennent le rôle des deux et en jouent.
Le professionnel reconnaît le rôle des compétences et de la chance dans chaque résultat. Il se concentre sur les facteurs contrôlables.

Le professionnel crée un environnement où la chance est plus susceptible de frapper.
Alors que les amateurs craignent l’incompétence, les professionnels sont formés, compétents et donnent des cours aux amateurs en délaissant ce qui avantagerait les amateurs.

Face à leur propre incompétence :
L’amateur s’agite nerveusement dans une tentative de détourner l’attention de l’écart évident.
Le professionnel a toujours un “stop loss”, et un bon ratio pour gagner sur le long terme.
Les professionnels connaissent leur avantage unique : ils jouent *leur* jeu.
« Je ne crains pas l’homme qui a pratiqué 10 000 coups de pied une fois, mais je crains l’homme qui a pratiqué un coup de pied 10 000 fois. » – Bruce Lee.
Les amateurs craignent l’échec, les professionnels l’adoptent.

Nos plus grands moments de croissance découlent souvent directement de nos plus grands échecs.
Les professionnels n’acceptent pas l’échec comme inévitable, mais ils ne le craignent certainement pas non plus.

Rappelez-vous : vous échouerez.
Embrassez vos fautes intelligemment et rapidement.
Les amateurs veulent briller alors que les professionnels veulent juste gagner et sont implacables.

De nombreuses personnes sont capables de produire des sursauts d’énergie – peu sont capables de produire des flux constants et réguliers, jour après jour.

L’amateur veut paraître mais le pro est implacable.
Les amateurs sont patients avec les actions et impatients avec les résultats alors que les professionnels sont impatients avec les actions et patients avec les résultats.
Les professionnels jouent à des jeux à long terme et ils retardent la gratification.

Mais ils comprennent simultanément que les jeux à long terme sont gagnés grâce à de petites actions quotidiennes.
Les amateurs agissent vite alors que les professionnels agissent méthodiquement.

Face à un défi unique :
L’amateur saute en mouvement, croyant que le mouvement vers l’avant est un progrès.
Le professionnel se déplace lentement, s’arrête, réfléchit et agit.
Les amateurs s’apressent alors que les professionnels attendent.

Lorsque les niveaux de pression et de stress augmentent :
L’amateur est mal à l’aise – il presse dans un effort pour avancer rapidement jusqu’à l’arrivée.
Le professionnel est à l’aise, il observe.
Le professionnel est né dans la pression, construit à travers le stress.
Les amateurs cherchent la reconnaissance, les professionnels cherchent l’héritage.

Les amateurs le font pour la tape dans le dos – l’approbation, les mots d’affirmation, le champagne.
Les professionnels le font pour quelque chose de plus grand sur le long terme et ils n’ont pas besoin d’approbation.
Ils construisent quelque chose qui dure longtemps après leur départ.

Les amateurs laissent venir le jour alors que les professionnels ont une routine.
Les plus grands experts de tous les métiers partagent une chose en commun:
Ils ont une routine et ils s’y tiennent.

La grandeur est simplement le résultat de petites actions quotidiennes bien faites, encore et encore.
Les amateurs essaient d’être bons en tout alors que les professionnels selectionnent, ils identifient leur avantage unique et l’exploitent.

Le Professionnel c’est :
(1) Conscience de soi pour déterminer son avantage unique.
(2) Stratégie plannifiée et avec différentes options évolutives pour monter la table de jeu en faveur de cet avantage.
(3) Être impitoyable pour exploiter cet avantage sur la table de jeu.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s