Musique et Business – Partie 2

Voici le link de la partie 1 pour ceux qui n’ont pas lu ou pour ceux voulant lire à nouveau : Musique et Business – Partie 1

L’improvisation, le jazz, le solo de saxophone c’est ce qui me plaît. Le jazz est un décalage, un rythme à part, une création osée.

L’entrepreneuriat c’est oser apporter au marché quelque chose de différent. Il faut aussi être décalé et se séparer de la majorité. Il faut savoir questionner.

image

Ce qui m’a intéressé au départ et maintenant encore dans l’entrepreneuriat tout comme dans le saxophone c’est quelque chose de simple : comment être enfin capable de faire ce qui bon me semble ! Ce questionnement philosophique influence le choix de mes actions.

Durant um solo on peut s’arrêter. Le public ne sait pas quand on reprendra ni comment.
C’est le vide et tout est possible ! Improviser, sauter le pas, s’affirmer et se risquer à l’aventure.
Dans le business il faut innover et faire remarquer notre différence.
L’aventure et l’improvisation a bien plus de saveur que l’ennui de la répétition routinière qui tue la majorité à petit feu.

Au saxophone on fait ce qui bon nous semble mais il y a des règles, des techniques, des habiletés à développer tout comme pour l’entrepreneuriat.
Il y a surtout l’audace, le plaisir, l’émulation et la forte volonté de créer.
Le point le plus important et à l’origine de tout c’est la passion du créateur dans la musique tout comme dans le business.

Cette passion nous pousse à affirmer ce que l’on a au fond de soi. C’est une recherche perpétuelle d’être en contact sensoriel avec sa propre production.

Sentir que l’on est le créateur, l’inventeur et le chef d’orquestre.
Au delá du solo il y a aussi bien sûr la musique en groupe tout comme il y a le travail en équipe dans l’entreprise. Cela demande de définir le rôle de chacun, de connaître le B A BA des différents instruments du groupe et les possibilités d’accords, de désaccords et d’improvisations de chacun.

Mais avant de jouer en groupe il est essentiel de se connaître soi-même c’est à dire de questionner la majorité et de reconnaître nos différences avec les autres. Il faut connaître différents rythmes et tester ses propres limites. Il faut retrouver son individualité. Ce qui fait de vous un être unique avec vos goûts et vos envies à vous.
Vive la musique et vive le business !

Publicités

5 réflexions au sujet de « Musique et Business – Partie 2 »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s